En Charente, le château de l'Yeuse est aux mains des graffeurs

L'hôtel-restaurant étoilé situé à Châteaubernard (Charente) poursuit sa mue. Depuis plusieurs années, l'établissement haut de gamme confie les murs du château et de ses chambres à l'inspiration d'artistes urbains. 

L'établissement étoilé a confié la décoration de ses chambres à des artistes graffeurs.
L'établissement étoilé a confié la décoration de ses chambres à des artistes graffeurs. © Christophe Guinot, France Télévisions

Un hôtel-restaurant quatre étoiles qui donne carte blanche à des graffeurs : c'est l'audacieux pari relevé par l'Yeuse depuis plusieurs années. Cet établissement haut de gamme basé à Châteaubernard (Charente) confie ses murs à des graffeurs qui en ont revu la quasi-totalité, à la demande de la direction de ce lieu presque centenaire qui souhaitait revoir la décoration jusqu'alors très classique des vingt-quatre chambres. 

Aux manettes de ce projet : Mathieu Peronno, le directeur artistique. C'est lui qui a choisi les artistes pour "proposer un panel assez large de tout ce qui se faire dans la rue : de l'abstrait au figuratif." Mais il a fallu composer avec les divers horizons et univers de ces street-artists "qui ne viennent pas forcément du terroir cognaçais" reconnait-il. 

Du coup on essaie d'ouvrir leurs perspectives en les amenant à découvrir le terroir. (...) Cela nourrit leurs projets. 

- Mathieu Peronno, directeur artistique du projet

Les street-artists ont déjà revisité les parties communes de l'établissement étoilé de Châteaubernard (Charente).
Les street-artists ont déjà revisité les parties communes de l'établissement étoilé de Châteaubernard (Charente). © Christophe Guinot, France Télévisions

Entamée en 2016 à l'extérieur et dans les parties communes, cette révolution esthétique qui a, à présent, gagné les chambres, semble inspirer les artistes qui ont peint ici des mains figurant le savoir-faire des tonneliers, là les couleurs chaudes du cognac. 

"On a été convié par l'hôtel à découvrir le terroir et l'univers du Cognac. On a visité une distillerie et une fabrique de barriques" explique Loeil, l'un des artistes, qui a puisé dans les photos prises au cours de ces visites, des idées pour un motif en tête de lit ou un luminaire métal découpé au laser. 

Plus habitué à laisser son empreinte sur des terrains abandonnés, il reconnaît un "gros gros kiff dans cet exercice là" 

Je me suis souvent demandé :si je me la jouais décorateur, qu'est-ce que moi je mettrais comme couleurs, comment je ferais se répondre les motifs ? (...) Souvent on voit notre travail comme un cadre délimité dans un rectangle, mais ça peut aller beaucoup plus loin que ça.

- Loeil, artiste graffeur

Une vingtaine de chambres a ainsi été déjà revisitée.
Une vingtaine de chambres a ainsi été déjà revisitée. © Christophe Guinot, France Télévisions

Alors que la crise sanitaire aurait pu ralentir cette métamorphose, la directrice de l'établissement revendique tout le contraire : les travaux se poursuivent au même rythme que les années précédentes et toujours selon le même crédo : marier le présent et le passé.  

"C'est notre tour de force depuis des années" explique Céline Desmazières. 

On s'inspire du génie du lieu, de son histoire centenaire et de son architecture, sans les écraser, mais en les faisant vivre.

, Céline Desmazières, directrice de l'hôtel-restaurant Gallery L'Yeuse

Au fil des années, L'Yeuse est ainsi devenue une galerie de street art. Une vingtaine de chambres ont déjà été revisitées ; les unes sont d'inspiration champêtre, les autres plus gourmandes. A l'image de celle signée par Kendo qui s'est inspiré du savoir-faire du chef sur les pâtisseries. "Certains fruits ou certaines de ses patisseries remplacent mes splash et mes coups de pinceaux" explique-t-il. 

La fresque d'inspiration pâtissière du graffeur Kendo dans l'une des chambres de L'Yeuse.
La fresque d'inspiration pâtissière du graffeur Kendo dans l'une des chambres de L'Yeuse. © Christophe Guinot, France Télévisions

Lorsque les chambres actuellement en chantier seront achevées, la direction de L'Yeuse promet une journée portes ouvertes. 
 

Notre reportage à voir ci-dessous : 

Le château de l'hôtel-restaurant étoilé de l'Yeuse aux mains des graffeurs

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture