Charente : les travailleurs handicapés sont de plus en plus nombreux

Après avoir perdu l'usage de son oeil, Damien Dudognon a retrouvé un emploi en tant que conducteur d'engin pour la société Garandeau. / © France télévisions - J. Deboeuf
Après avoir perdu l'usage de son oeil, Damien Dudognon a retrouvé un emploi en tant que conducteur d'engin pour la société Garandeau. / © France télévisions - J. Deboeuf

Dans le cadre de la semaine pour l'emploi des personnes handicapées, un forum handi-rencontres a eu lieu en Charente. Il y a trois ans, Damien Dudognon s'était rendu à ce forum dans l'espoir de retrouver un emploi après avoir perdu l'usage d'un oeil. Depuis, il est employé chez le groupe Garandeau.

Par Yleanna Robert

Il y a trois ans, Damien Dudognon a perdu l'usage d'un oeil à la suite d'un accident. Il a dû abandonner son métier de carreleur, qu'il exerçait depuis dix ans, pour inaptitude. Mais loin d'être démoralisé, Damien s'est mis à la recherche d'un nouvel emploi. Il affirme : 

Ce n'est pas parce qu'on a un handicap qu'on ne peut pas s'en sortir. Si on veut travailler, on peut, qu'on ait un handicap ou pas.


Désormais, il est conducteur d'engin pour la société Garandeau, qui fait partie des rares entreprises respectant la proportion de travailleurs handicapés au sein de leur effectif. Dans le groupe Garandeau, 8 % des salariés sont atteints de handicap. L'obligation mise en place par l'État est, elle, fixée à 6 % de l'effectif total pour toute entreprise employant au moins vingt salariés. 


Tous les ans, la société Garandeau participe au forum handi-rencontres de Charente. C'est d'ailleurs par ce biais que Damien était entré en contact avec ses actuels employeurs. "Ce qui nous importe, c'est de recruter des gens compétents. Si la personne a un handicap, ce n'est pas très grave tant que le médecin a affirmé qu'elle était apte pour faire ce travail", explique Isabelle Geay, directrice des ressources humaines du groupe Garandeau.

Au niveau de l'emploi des personnes handicapées, les statistiques évoluent positivement dans le département charentais. Le chômage de ces personnes a diminué de 4,3 % en un an en Charente. Il s'agit de la plus forte baisse sur l'ensemble des départements de Nouvelle-Aquitaine. "Il y a une amélioration grâce à de multiples initiatives localement et nationalement", souligne Fabienne Burguet, directrice générale du groupe Garandeau.

Toutefois, il reste encore des efforts à faire : en Charente, on compte près de 3700 demandeurs d'emplois handicapés inscrits à Pôle emploi.

Sur le même sujet

Des milliers de retraités agricoles obligés de rembourser un trop-perçu après un bug informatique

Près de chez vous

Les + Lus