Cet article date de plus de 3 ans

Édon : l'octogénaire mis en examen pour assassinat

Après la découverte de l'homicide d'un retraité américain de 72 ans dans ce village du Sud-Charente, ses voisins, un père et son fils de 48 ans, étaient tous deux en garde à vue. Le premier est mis en examen pour assassinat. Le fils a lui été remis en liberté, aucune charge ne pèse contre lui.
Les interrogatoires ont donc abouti à la mise en examen de l'un des deux principaux suspects. Quelques heures après la mort par arme à feu de David Daniels, mardi soir, les enquêteurs avaient saisi au domicile de son fermier un fusil de chasse. Débutaient alors les gardes à vue du père (85 ans) et du fils.

Le conflit se termine par un guet-apens


L'homme de 48 ans était en conflit depuis plusieurs mois avec son employeur, dont il exploitait les terres. Ce dernier avait d'ailleurs déposé plainte pour violence à la gendarmerie au printemps dernier.
David Daniels, américain, ayant lontemps vécu en Grande-Bretagne, travaillé en France, était établi dans ce village du Sud-Charente depuis de nombreuses années. Investi dans la sauvegarde du patrimoine d'Édon, il possédait beaucoup de terrain, certains exploités en fermage par ce voisin.

Les premiers éléments recueillis dans cette affaire ont orienté les investigations sur la piste d'un acte prémédité. La victime a été mortellement touchée au thorax alors qu'elle sortait les poubelles, devant le portail de sa propriété. Un contexte qualifié de guet-apens.

L'octogénaire a donc été mis en examen pour assassinat et placé en détention. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Son fils a été relâché.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société