• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême : Batman, les mangas et Manara mis à l'honneur

L'édition 2019 du FIBD ouvre au public demain jeudi 24 janvier. / © Jean-Baptiste Quentin. Maxppp
L'édition 2019 du FIBD ouvre au public demain jeudi 24 janvier. / © Jean-Baptiste Quentin. Maxppp

Le 46ème festival international de la BD d'Angoulême ouvre au public demain jeudi 24 janvier. On attend 200 000 visiteurs jusqu'à dimanche dans les fameuses bulles du festival. Dès ce mercredi soir, le coup d'envoi sera donné avec la cérémonie officielle d'ouverture.

Par C.H avec AFP


On connaîtra dès ce soir vers 18h le nom du Grand Prix 2019 qui sera le président de l'édition 2020. Désormais, le grand prix du FIBD, qui récompense chaque année un auteur pour l'ensemble de son oeuvre, est décerné dès l'ouverture du festival. Cette année, trois auteurs dont une femme sont en lice pour succéder à l'Américain Richard Corben couronné l'an dernier : Emmanuel Guibert, la Japonaise Rumiko Takahashi et l'Américain Chris Ware. Seule une femme, Florence Cestac, en 2002, a remporté le grand prix d'Angoulême.


Batman, Manara et les mangas 

Cette année, le festival angoumoisin a choisi de mettre à l'honneur les comics et les mangas, deux genres qui rencontrent un succès croissant.

Le premier coup de chapeau sera donné à Batman qui fête son 80e anniversaire. L'exposition "Batman 80 ans : un genre américain démasqué" sera l'un des temps forts de cette 46ème édition.
La Batmobile est arrivée ce mercredi à Angoulême. / © Jérôme Deboeuf/ France 3
La Batmobile est arrivée ce mercredi à Angoulême. / © Jérôme Deboeuf/ France 3

Un hommage tout particulier sera aussi rendu à l'auteur italien Milo Manara ("Le déclic" et "Caravage") avec une rétrospective consacrée à son œuvre. 

A noter aussi un espace important consacré aux mangas avec notamment le travail des mangakas Taiyo Matsumoto ("Sunny") et Tsutomu Nihei ("Blame!"). Surnommé "Manga City", l'espace dédié au manga occupera une surface de 2.500 m2 (contre 1.000 m2 l'an dernier).

Pour les organisateurs du plus grand rassemblement européen de la bande dessinée, avec 1.500 auteurs présents, Angoulême doit être l'occasion d'abattre les cloisons entre les différents genres.


Succès commercial de la BD

Dans un marché de l'édition en berne, la BD a fait mieux que tirer son épingle du jeu. Selon une étude de l'institut GfK réalisée à l'occasion du FIBD, la BD a atteint en 2018 son plus haut niveau de ventes et de chiffres d'affaires depuis 15 ans.
L'an dernier, 44 millions d'exemplaires de BD ont été vendus générant un chiffre d'affaires de 510 millions d'euros, a relevé l'étude de GfK. Les ventes de BD ont progressé de 2,5% en 2018 par rapport à l'année précédente.
   

Côté récompense, on connaît déjà le nom du lauréat du prix René Goscinny qui honore chaque année un scénariste de BD pour l'ensemble de son oeuvre. Il s'agit de Pierre Christin, scénariste notamment de la série "Valérian et Laureline".
Mais c'est surtout le Fauve d'Or, qui récompense le meilleur album, qu'auteurs et éditeurs attendent avec impatience. Le jury, présidé par l'auteure belge Dominique Goblet et qui comprend notamment Pénélope Bagieu et le journaliste Augustin Trapenard, remettra également un prix spécial du jury, le prix de la série, le prix révélation et le prix du patrimoine.
   
   
 Pour retrouver toutes nos actualités consacrées au FIBD : Festival BD d'Angoulême   
    
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cognac : le Poitou-Charentes veut vendre son tourisme authentique aux Chinois

Les + Lus