Cet article date de plus de 3 ans

Les figurants du film de Jean Becker étaient nombreux pour l'avant-première à Angoulême

Le collier rouge, tourné l'été dernier en Charente, a été présenté mardi 27 février en avant-première à Angoulême. De nombreux figurants qui ont participé au tournage étaient présents dans la salle. Ils ont partagé avec leur ressenti sur cette expérience.
Les figurants ont dû porter les tenues d'époque pour les besoins du film.
Les figurants ont dû porter les tenues d'époque pour les besoins du film. © FTV
Jean Becker est un habitué de la région Nouvelle-Aquitaine, il y a déjà tourné plusieurs films. L'été dernier, il est revenu à Montbron, en Charente, pour le tournage de sa dernière oeuvre : Le collier rouge qui raconte l'histoire d'un militaire emprisonné pour outrage à la Nation après son retour de la guerre en 1918. 

Pour son film, le réalisateur a fait appel à des noms connus du cinéma français comme Nicolas Duvauchelle ou François Cluzet. Mais il a également recruté des figurants de la région. Et ces derniers étaient nombreux dans la salle, mardi 27 février, pour assister à l'avant-première.

"C'est impressionnant parce que l'on passe toute une journée à faire la figuration et au final, on passe à peine deux secondes à l'écran", sourient Émilie et Charlotte, figurantes.
Les figurants du film "Le collier rouge" étaient nombreux à l'avant-première

Les scènes dans les tranchées ont également été tournées en Charente. Pour certains figurants, il a donc fallu revêtir le costume des poilus.

"On a fait des nuits pas faciles où on était réveillé dès 4 ou 5h du matin pour travailler, raconte Cyril, figurant. On a aussi rampé sous les barbelés, on s'est un peu écorché les bras et les mains mais c'était une super expérience."

Le film sortira dans les salles le 28 mars 2018. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture jeunesse société famille sorties et loisirs