• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ruffec : 200 personnes mobilisées pour la défense de l'hôpital

La manifestation de ce vendredi soir se tenait à l'appel de l'association de défense de l'hôpital de Ruffec. / © Jérôme Debœuf, France Télévisions
La manifestation de ce vendredi soir se tenait à l'appel de l'association de défense de l'hôpital de Ruffec. / © Jérôme Debœuf, France Télévisions

Alors que l'établissement a annoncé qu'il fermera durant trois mois une partie des lits dans le service de soins de suite et de réadaptation, l'association "Soutiens en urgence à l'hôpital de Ruffec" appelait à manifester hier soir. 

Par E. Gérard + J. Debœuf

Environ deux cents personnes ont manifesté hier soir à Ruffec (Charente) à l'appel de l'association "Soutiens en urgence à l'hôpital" de la commune. 

L'annonce de la fermeture durant ces trois prochains mois de quinze des trente-cinq lits du service de soins de suite et de réadaptation est pour les manifestants un très mauvais signal pour l'avenir de l'établissement.

"C'est extrêmement traumatisant pour nous de fermer un service, surtout dans un petit hôpital comme celui-ci" explique la représentante du syndicat CGT, Murielle Judée. Il faut rappeler que ces vingt-cinq dernières années, l'établissement a perdu la maternité, la chirugie et tous les services administratifs. 

L'inquiétude est d'autant plus forte que Ruffec figure sur la liste des hôpitaux de proximité labellisés dans le cadre du plan "Ma santé 2022" souhaité par le gouvernement pour répondre à la problématique des "déserts médicaux".

La réforme prévoit que ces établissements disposeront de services de gériatrie, de médecine polyvalente, de réadaptation et de radiologie et traiteront les petites urgences. 

Pour Édith Pot, porte-parole du collectif de défense de l'hôpital de Ruffec, ce plan est une épée de Damoclès. "Même si on nous affirme aujourd'hui que les urgences de Ruffec perdurent 24h/24 et 7 jours sur 7, ce qui est vrai, qui nous dit que d'ici 2022, le couperet ne va pas tomber ?"
Ruffec : 200 personnes mobilisées pour la défense de l'hôpital
Reportage de Jérôme Debœuf, Christophe Guinot et Josiane Étienne ( intervenants : Pierre, membre du collectif ; Murielle Judée, représentante CGT ; Nicolas Ferrari, représentant CFDT ; Edith Pot, porte-parole du collectif)


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Patrick Bruel : retour sur ses premières Francos

Les + Lus