• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les élus de Charente sont invités à une concertation sur l'implantation de services locaux des finances publiques

© Pierrick Delobelle - MaxPPP
© Pierrick Delobelle - MaxPPP

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, invite les élus locaux de la Charente à une grande concertation sur l’augmentation des services locaux des finances publiques implantés dans le département.

Par Lionel Gonzalez

Cette concertation propose que les services locaux des finances publiques aujourd'hui présents dans 15 communes, le soient demain dans 24 communes de votre département. Et donc d'augmenter le nombre d'accueils de proximité de 30% d'ici 2022. Ainsi, cette nouvelle organisation devrait favoriser la proximité avec les concitoyens, avec au moins une structure par canton et un accès aux services publics à moins de 30 minutes maximum de leur domicile.

Cela se traduirait par une présence d'un service des finances publiques dans 24 communes, soit 9 de plus qu'actuellement, dont 8 de plus parmi les communes de moins de 3.500 habitants.

Cette annonce s’inscrit, à la suite du Grand Débat, dans l’esprit des annonces du Président de la République et en lien avec la mise en place des futures maisons France service. Le ministre souhaite aussi porter une attention toute particulière aux usagers qui sont peu familiers des outils numériques.

Voici les hypothèses d'organisation des services de la DGFiP qui concernerait 24 communes avec un accueil de proximité :
  • Angoulême
  • Aigre
  • Barbezieux-Saint-Hilaire
  • Brossac
  • Champagne-Mouton
  • Chasseneuil-sur-Bonnieure
  • Châteauneuf-sur-Charente
  • Confolens
  • Cognac
  • Côteaux du Blanzacais
  • Chalais
  • La Couronne
  • Jarnac
  • Mansle
  • Montmoreau
  • Ruffec
  • Rouillac
  • La Rochefoucauld
  • Soyaux
  • Tourrier
  • Terres de Haute-Charente
  • Touvérac
  • Villebois-Lavalette

Sur le même sujet

Le concert de Roger Hodgson a ému les fans à Blues passion

Les + Lus