La chasse est ouverte dans tout le Poitou-Charentes

la chasse est ouverte / © Pascal Foucaud, France Télévisions
la chasse est ouverte / © Pascal Foucaud, France Télévisions

Les 46 département situés au sud de la Loire ont pu commencer à chasser ce dimanche matin. Le nombre des chasseurs a augmenté de façon considérable après l'abaissement du prix du permis.

Par Sophie Goux

290 000 personnes ont un permis de chasse en France en 2019 c'est 200 000 de plus que l'année précédente. Une augmentation qui tient à la décision du gouvernement de diviser par deux le prix du permis. Il ne coûte plus désormais que 200 euros.Les opposants à la chasse ont parlé de cadeau aux chasseurs. C'était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron pour "démocratiser ce loisir populaire".

Pour autant, rassurez-vous,  il n'y aura pas 290 00 chasseurs dans les campagnes. Mais en Charente-Maritime, on compte bien sur cet abaissement du prix du permis pour regonfler un peu les rangs des chasseurs. Depuis plusieurs années, leur nombre chutait inéxorablement. Alors ce dimanche matin sous le soleil de septembre, ils étaient quelques uns à tenter leur chance. Et heureusement pour le gibier, certains ont raté leur cible.

Les pratiques de chasse évoluent aussi. Ceux qui se présentaient, l'an dernier, comme les "premiers écologistes de France" dans une grande campagne publicitaire, ont lancé une initiative de collecte et de recyclage des douilles en Charente-Maritime.
 

La chasse un loisir dangereux

Même si le nombre d'accidents a tendance à diminuer, on a enregistré  131 accidents de chasse dont 7 mortels entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2019. Parmi les morts, un non chasseur. Un vététiste gallois qui se promenait tranquillement en Haute-Savoie.
La chasse est ouverte dans tout le Poitou-Charentes
Reportage de Cédric Cottaz, Pascal Foucaud et Martine Sitaud ; Intervenants : Pierrick Boursaud (chasseur), Thomas Boursaud (19 ans, chasseur depuis 4 ans) et Jean Bernard de Larquier vice-Président de la fédération des chasseurs de Charente-Maritime)

Sur le même sujet

Bordeaux : le lycée François Magendie se mobilise contre l'expulsion de Nekfar, 17 ans

Les + Lus