• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un chien pour Noël et après ?

France 3 Limousin, Emmanuel Denanot, Abandon animaux domestiques, 4/01/2018 / © France 3 Limousin, Emmanuel Denanot
France 3 Limousin, Emmanuel Denanot, Abandon animaux domestiques, 4/01/2018 / © France 3 Limousin, Emmanuel Denanot

Que deviennent les animaux domestiques offerts à Noël ? Chat, chien, rongeur… ils n’ont pas tous le même destin. Nous avons fait le point en Limousin.
 

Par Margaux Blanloeil

En Haute-Vienne, en Creuse ou en Corrèze, la tendance des animaux offerts pendant les fêtes est aux rongeurs. Les lapins sont sur le podium avec les cochons d'Inde. La plupart du temps, ils sont vendus après Noël, une fois le repérage effectué avec les enfants.

Les poissons, eux, ne sont pas loin derrière. Souvent achetés pour embellir un aquarium avant le 25 décembre.
 

Les chats et les chiens, de jolis cadeaux ?


Les animaleries du Limousin sont de moins en moins nombreuses à vendre des chats et des chiens. La plupart d’entre-elles souhaitent absolument éviter les abandons et renvoient les personnes intéressées vers la SPA ou vers des éleveurs.

A Brive, une seule animalerie vend encore des chats et des chiens. Mais, la direction explique que "c’est fini l’époque où on vendait beaucoup d’animaux, notamment des chats et des chiens, en guise de cadeaux de Noël. Les gens sont de plus en plus responsables"
© France 3 Limousin, Emmanuel Denanot
© France 3 Limousin, Emmanuel Denanot

Les associations animales militent contre l’achat d’un animal comme cadeau de Noël


Ces dernières années, plusieurs associations mettent en garde les gens qui souhaiteraient offrir un animal à Noël. Elles insistent sur les exigences et les responsabilités nécessaires pour vivre avec un compagnon à poil, à plume ou sans. Car, avoir un animal demande de le nourrir, de le promener, de le soigner, de l’éduquer, de le respecter, de l’aimer et que tout cela puisse être adapté à son mode de vie.

"30 millions d’amis" conseille et insiste sur l’importance de choisir la race de son futur animal. L’association incite aussi vivement les gens à adopter plutôt qu’à acheter un compagnon.

Si l’on ne doit jamais offrir un animal en cadeau, on peut faire le plus beau des cadeaux à un animal d’un refuge. 

Car, chaque année, en France, plus de 100 000 animaux sont abandonnés.
 

Les abandons en hausse cette année 2018


A la Société Protectrice des Animaux de Limoges, l’inquiétude est sur toutes les lèvres. Des abandons, il n'y en a pas que pendant les fêtes, mais tout au long de l’année, beaucoup de chats et de chiens notamment, atterrissent à la SPA.

La SPA de Brive aussi constate et déplore le nombre conséquent d’abandons cette année 2018, notamment pour les chiens, souvent abandonnés pour cause de déménagement en appartement.

"C’est une année catastrophique " selon ces deux refuges qui estiment n’avoir jamais vu cela auparavant.
Ils redoutent la période hivernale. Car, le froid fait aussi des ravages chez les animaux. Certains dorment dehors et sous ces températures, beaucoup d’entre-eux, sont retrouvés morts.

 
Les abandons des animaux
Avec l'arrivée de premières gelées, le froid tue bon nombre d'animaux domestiques principalement dans nos campagnes Une situation alarmante qui préoccupe la SPA de la Haute-vienne elle-même confrontée au problème. Une problématique qui s'ajoute au bilan du nombre d'abandon d'animaux en 2018 en forte augmentation Les intervenants : Laura Léon Fernandez Responsable des soins SPA 87, Laetitia Saulnier, secrétaire coordinatrice SPA 87  - Un reportage d'Emmanuel Denanot, Henry Simonet et Sébastien Passelergue
 

Abandonner son animal domestique, quelles sanctions ?

 
Si dans les textes de loi le terme « abandon » n’apparaît pas clairement, il reste toutefois assimilé par le code pénal à un acte de cruauté comme d’autres maltraitances animales (Article 521-1)Ce délit est puni d’une peine pouvant aller jusqu’à 30 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement. 

Suite à un abandon, le Tribunal peut également prononcer une interdiction de détention d’un animal (peine complémentaire). 
Un animal peut être considéré divagant dès lors qu’il n’est plus sous la surveillance de son maître. 
 

Formulaire d’abandon d’un animal


Aussi paradoxal que cela puisse paraître, des démarches légales existent avant d’abandonner son animal. Il est possible de remplir un formulaire en vue de confier son chat ou son chien à une association ou à un refuge.


 

Les Refuges SPA en Limousin

Limoges : http://spa87.fr/
Brive : http://www.spabrive.fr/
Guéret, en difficulté financière, le refuge ne pourrait rouvrir qu’au mois de juillet : http://www.spa-creuse.com/

Avant-Première du film Nous finirons ensemble

Les + Lus