Comment faire garder son animal de compagnie cet été ?

Chaque été, le casse-tête se présente aux propriétaires d’animaux de compagnie. Lors de départ en vacances, comment faire garder son fidèle compagnon ? Petsitters, pension ou encore homesitting, les options sont nombreuses.

Le chat est l'animal préféré des Français. En 2017, on en dénombrait plus de 13 millions dans les foyers de l'hexagone.
Le chat est l'animal préféré des Français. En 2017, on en dénombrait plus de 13 millions dans les foyers de l'hexagone. © Audrey Augeraud

100.000, c’est le nombre d’animaux abandonnés en France chaque année. L’été, période propice aux départs en vacances, la SPA récupère 10.000 animaux. C’est plus que n’importe quelle autre période de l’année. Pourtant, en cas d’absence, il existe beaucoup de moyen de s’absenter et de laisser son animal de compagnie entre de bonnes mains.

Bien entendu, les propriétaires peuvent d’abord se tourner vers un proche ou un voisin. Mais ces dernières années, les sites spécialisés ou les pensions ont le vent en poupe.

La pension : un classique

A Vouillé (Deux-Sèvres), Audrey Augeraud a voulu créer la "pension de rêve". Cette ancienne assistante vétérinaire de métier ouvre son "hôtel à chats" en juillet prochain.

"Je me suis rendu compte que dans mon précédent métier, les personnes ont de plus en plus peur d’où mettre l’animal en cas d’absence et surtout à qui. Comme les animaux sont des membres à part entière de la famille, les foyers veulent le meilleur pour eux" - Audrey Augeraud, gérante d'une pension féline.

Pour ce faire, Audrey Augeraud a aménagé son garage de maison pour créer un espace entièrement dédié aux chats. "J’ai créé 12 box qui sont des petites maisons pour chat avec du mobilier de qualité", annonce-t-elle. Au niveau du tarif il faut compter entre 13 et 15 euros par jour.

"Les gens ont surtout besoin de sécurité", abonde Thomas Raffier, gérant d’une pension canine et féline à Leigné-les-Bois (Vienne). Sa pension attire surtout les propriétaires de chiens. Chaque été, il est obligé de refuser 150 canidés. Il faut compter 15 euros par jour pour un chien et 9 pour un chat. "Il y a d’ailleurs de plus en plus de demandes pour les félins", constate-t-il.

Catherine Auger lui confie d’ailleurs son chat Oscar régulièrement. "C’est un chat aveugle, il a besoin de plus d’attention donc nous n’osons pas le demander à nos connaissances. En plus nous ne voulons pas lui faire subir de longs déplacements en voiture", explique-t-elle.

Petsitting et homesitting : la nouvelle dynamique

Autre alternative avec les petsitters qui sont de plus en plus nombreux. La plateforme Animaute, basée à Saulgond (Charente), propose des centaines de milliers de petsitter en France. Rien que dans la Vienne, elle compte 229 petsitters, 90 dans les Deux-Sèvres, 143 en Charente et 286 en Charente-Maritime.

Plus insolite, il y a la possibilité de faire coup-double : faire garder son animal et son logement par des retraités. C’est l’idée du site Ani-senior. Les propriétaires payent à la société un forfait qui débute à 86 euros (entre un et quatre jours de garde). Isabelle Vinatier et Richard Yvon, couple de retraités à Mirambeau, a effectué 15 gardes depuis 2016. De Charleville-Mézières (Ardennes) à la Bretagne en passant par les Alpes de Hautes Provence, le couple allie voyages et passion des chiens : "Je regarde tous les jours les annonces sur le site. Ani-senior nous permet de voyager à bas coût puisque nous sommes logés gratuitement. En plus, comme nous adorons les animaux, surtout les chiens, c’est une superbe expérience. "

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature