• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

38 communes de Corrèze reconnues en état de catastrophe naturelle

La sécheresse 2018 a causé des fissures sur les habitations de plusieurs communes corréziennes. / © Cécile Descubes-F3 Limousin
La sécheresse 2018 a causé des fissures sur les habitations de plusieurs communes corréziennes. / © Cécile Descubes-F3 Limousin

Vendredi 9 août, le Journal officiel a publié la liste des communes corréziennes reconnues en état de catastrophe naturelle suite à la sécheresse de 2018.

Par Corentin Le Dréan

L'attente a été longue mais la nouvelle est enfin arrivée. Ce vendredi 9 août, la liste des communes corréziennes concernées par l'état de catastrophe naturelle à la suite de la sécheresse de 2018 a été publiée au Journal officiel.

C'est un soulagement pour les habitants de ces communes qui vont pouvoir être indemnisés.

En 2018, l’alternance de pluies et d'épisodes de sècheresse a causé des expansions puis des rétractations de sols dans certaines zones.

Conséquences : plusieurs particuliers ont vu apparaître des fissures plus ou moins grandes et profondes sur leurs habitations.
 
Dans la commune d'Objat, 27 cas de fissures ont été recensés sur les habitations. / © Cécile Descubes-F3 Limousin
Dans la commune d'Objat, 27 cas de fissures ont été recensés sur les habitations. / © Cécile Descubes-F3 Limousin


En tout, 39 communes ont été touchées par ces mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols.

Mais seulement 38 sont reconnues aujourd'hui en état de catastrophe naturelle. Le cas de la commune d'Ussel sera examiné plus tard car la mairie n'avait pas déposé son dossier à temps.

Les communes concernées sont : Allassac, Argentat-sur-Dordogne, Ayen, Bilhac, Brignac-la-Plaine, Brive-la-Gaillarde, La Chapelle-aux-Saints, Chasteaux, Cornil, Cosnac, Cublac, Dampniat, Donzenac, Jugeals-Nazareth, Lagraulière, Lanteuil, Larche, Liourdres,
Lissac-sur-Couze, Lubersac, Malemort, Mansac, Noailles, Objat, Perpezac-le-Blanc, Le Pescher, Sainte-Féréole,
 Saint-Cernin-de-Larche, Saint-Pantaléon-de-Larche, Saint-Robert, Saint-Solve, Saint-Viance, Sioniac, Turenne, Ussac,
Varetz, Voutezac, et Yssandon.
 


Dix jours pour déclarer le sinistre à son assurance



L’arrêté sécheresse permet aux particuliers de se retourner vers leurs assurances pour être indemnisés et faire faire des travaux. Ils ont dix jours (à compter de ce samedi 10 août) pour déclarer leur sinistre en joignant des preuves de la valeur et de l'état de leurs affaires endommagés (les objets en eux-mêmes ou des photos, des factures...).

Mais, le message risque d'être difficile à faire passer pour les maires car bon nombre de leurs administrés sont absents en cette période de vacances.

La garantie catastrophes naturelles est obligatoirement insérée dans les contrats multirisques. Un assureur ne peut pas refuser de couvrir quelqu'un contre ce type d'événements.

Toutefois, les assurances de base, type « garantie risques locatifs » pour les locataires ne sont pas concernées.

La nature des dommages pris en compte est précisée dans l'arrêté interministériel. Les biens couverts par l'assurance seront indemnisés si les dommages sont directement liés à la catastrophe et dans la limite des plafonds de la garantie.

Les frais dits « indirects » (frais de relogement, perte de jouissance d'un bien...) restent à la charge du sinistré, sauf indication contraire dans le contrat. L'indemnisation complète doit intervenir au bout de trois mois.
 
F3 Limousin-38 communes corréziennes reconnues en état de catastrophe naturelle
La sécheresse... il n'y a pas que celle de cet été... il y a aussi celle de l'an dernier, qui a fait des ravages sur les constructions. Des fissures sont apparues sur des habitations. Pour cela, l'état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour 38 communes de Corrèze. Reportage : DESCUBES Cécile et ARNAL Jean-Marie - F3 Limousin

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival de saxophone

Les + Lus