Cet article date de plus de 4 ans

Une trentaine de migrants mineurs attendus à Sarroux (Corrèze)

Une trentaine de migrants, tous mineurs, en provenance de la jungle de Calais sont attendus dans la nuit du 2 au 3 novembre 2016 à Sarroux en Corrèze. Ils seront hébergés dans un centre de vacances d'EDF pour un mois.
© DENIS CHARLE - AFP
La commune de Sarroux (Corrèze) s'apprête à accueillir une trentaine de migrants. Tous mineurs, ils viennent de la jungle de Calais et devraient arriver dans la nuit du 2 au 3 novembre 2016. Ils seront hébergés dans un centre de vacances d'EDF.

Un accueil dans la sérénité

Jean-Claude Sangoï, le maire de la commune, dit ne pas être particulièrement inquiet de cette arrivée de migrants sur son territoire. Ces jeunes, selon lui, seront très encadrés, ce qui, précise-t-il, n'est pas forcément le cas pour les adultes.

Départ avant la fin de l'année

Ces mineurs s'installeront pour un mois, le temps que les services britanniques décident de valider ou non leur entrée en Grande-Bretagne dans le cadre du rapprochement familial.



Ceux qui ne pourraient pas rejoindre l'Angleterre seront pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance. Il ne devrait plus y avoir de jeunes migrants à Sarroux le 31 décembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration