Brive : le CAB s'incline à domicile contre Toulouse 8-26

Publié le

Avec cette quatrième défaite à la maison, le CAB se complique la vie dans la course au maintien et n'a plus complètement son destin en main.

Après un accueil par des supporters survoltés, dans une ambiance de feu rarement vue à Brive, ce match importantissime peut enfin commencer.

La première grosse occasion est pour Toulouse, mais Hervé réalise une cation défensive magistrale en délogeant le ballon des mains de Ramos dans l'en-but briviste (8e).

Mais dans la foulée, les visiteurs se rattrapent et marquent par leur petit génie, Dupont. 0-7 (9e).  

Avant d'être réduits à 14 pour le reste du match, suite à un mauvais geste de Faumuina (17e).

 

Ce qui n'empêche pas les Hauts-Garonnais de creuser l'écart par la botte de Ramos, qui se venge des sifflets du Stadium. 0-10 (26e)  

Le même Ramos échoue 3' plus tard des 50m.  

Trop approximatifs, les Brivistes ne parviennent pas à se créer de réelles occasions.

La première période s'achève dans la confusion, avec un début de bagarre générale finalement sans conséquence. 0-10 à la pause, donc, dans une ambiance qui est malheureusement bien retombée...

Un second acte maîtrisé par les Toulousains

Au retour des vestiaires, un immense frisson parcourt les travées du Stadium quand Lebel pense aplatir en coin, mais l'arbitre M. Raynal signale un en-avant préalable, tandis que Captain Hirèche sort sur blessure, ovationné par les 13979 spectateurs.

Après un joli rush de Voisin, le CAB obtient enfin une pénalité bien placée. Hervé la passe, avec l'aide du poteau, et débloque enfin le compteur des siens, 3-10 (50e).

 

A la 57e, Tuicuvu s'arrache pour tenter d'égaliser, mais il commet un en-avant puis s'assomme contre les panneaux publicitaires.  

Et au contraire ce sont les Toulousains qui creusent l'écart grâce au pied de Ramos, toujours conspué par le Stadium. 3-13 (63e). 

Ramos qui enchaîne 3 minutes plus tard après une nouvelle faute corrézienne, 3-16 (66e).  

Puis les champions de France en titre éteignent les derniers espoirs brivistes avec un essai en force signé Meafou, 3-23 (71e). 

Esteban Abadie sauve l'honneur en se prenant pour un ailier, mais c'est bien trop tard. 8-23 (77e).  

Et c'est même Ramos qui clôt la marque sur pénalité après la sirène, 8-26 score final.

En attendant le résultat de Castres-Perpignan demain soir, le CAB n'est plus tout à fait maître de son destin, une première cette saison. Quoiqu'il arrive, l'avenir des Brivistes se jouera dans deux semaines au Stade Français, tandis que l'USAP recevra l'Union Bordeaux-Bègles.