Claude Michelet est décédé

Publié le Mis à jour le

L’écrivain né à Brive-la-Gaillarde allait fêter ses 84 ans. Il était un pilier de la nouvelle école de Brive et fils d'Edmond Michelet, résistant et ministre du général de Gaulle.

Le romancier Claude Michelet est décédé la nuit dernière à son domicile corrézien, sur les hauteurs de Brive.

Il était le fils d'Edmond Michelet, résistant, déporté et ministre du général de Gaulle.

Ancien agriculteur, il publie un premier roman en 1965, La Terre qui demeure.

Paysan écrivain

Son œuvre la plus connue est la saga des Vialhe. Claude Michelet y retrace la vie d'une famille d'agriculteurs d’un petit village de Corrèze, Saint-Libéral. Le roman le plus connu est bien sûr Des grives aux loups, adapté à la télévisions en 1984.

Dans son autobiographie, Une fois sept, il raconte notamment les conditions de vie sous l'occupation. Il évoque son père, Edmond Michelet, déporté à Dachau.

Le maire de Brive Frédéric Soulier réagit avec une pensée pour l'image de sa ville : "Brive doit beaucoup à ce paysan écrivain". Puis il se souvient : "Il y en a peu comme lui qui pouvaient raconter la terre et ceux qui la cultivaient. Le mot hypocrite ne faisait pas partie de son dictionnaire."

Souvenirs

Claude Michelet allait avoir 84 ans le 30 mai.

En 2015 paraissait son dernier ouvrage, "Brut de décoffrage". Non pas un roman, mais une sélection de notes, écrites depuis des années.

À cette occasion, Jean-Martial Jonquard et Mathieu Dégremont étaient allés le rencontrer chez lui, à Marcillac, tout près de Brive.