Corrèze : des fouilles archéologiques pour découvrir un ancien château féodal à Lostanges

Lundi 14 septembre, des fouilles archéologiques ont débuté à Lostanges en Corrèze. Grâce à l'encadrement d'un archéologue, les habitants de Lostanges ont pu découvrir la tour d'un château féodal datant de la fin du Moyen-Âge. 

A Lostanges, les fouilles archéologiques ont mis à jour une tour de défense du XVe siècle.
A Lostanges, les fouilles archéologiques ont mis à jour une tour de défense du XVe siècle. © France Télévisions
Depuis lundi 14 septembre, des habitants de Lostanges ont entamé des fouilles archéologiques dans leur village. Accompagné de l'archéologue Dimitri Paloumbas-Odile, ils mettent au jour une tour de défense d'un château datant du XVe siècle.

"C'est une découverte importante, atteste l'archéologue. On savait qu'il y avait une tour ici grâce au cadastre ancien. Des tours défensives du XVe siècle, il en existe beaucoup. Ce qui est intéressant ici c'est qu'on a des éléments de datation. On va savoir quand cette tour a été détruite et comment. On va voir si elle a été détruite par le feu, par l'abandon..." Toutes les réponses à ces questions attendront la fin des fouilles, prévue en fin de semaine.
 
Cette tour de défense, dont les murs mesurent 1,60 mètre de large, appartenait à un des seigneurs qui gérait Lostanges, nous apprend le professionnel des fouilles. La commune était alors une co-seigneurie qui dépendait du vicomte de Turenne.

"Je sais qu'il y a beaucoup de choses dans les parages, poursuit Dimitri Paloumbas-Odile. Par exemple, l'église de Lostanges date du XIXe mais elle a été construite sur une église plus ancienne, probablement romane."

Un trésor sous la terre ?

Ces fouilles ont été initiées par la municipalité de Lostanges après avoir reçu du soutien de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles). "Pour les gens qui habitent la commune, c'est très important de connaître son passé, explique Jérôme Madeleine, maire de Lostanges. Les gens sont curieux de ce château, ils aimeraient en savoir plus." 

C'est pourquoi les habitants participent aux fouilles. En plein soleil, les genoux dans la terre, rien n'arrête les Lostangeois. "Quand on est passionné, on ne sent pas la souffrance", assure un membre de l'association des Amis de Lostanges. Pas étonnant quand on sait que certains sont là dans l'espoir, peut-être, de trouver un trésor... Pour Peter Harrison, un Britannique habitant le village depuis 1991, le butin ressemble à deux pièces de monnaie de bronze, qu'il a trouvé en faisant les fouilles.

Les vestiges seront peut-être enfouis après les fouilles pour mieux les conserver. Mais la municipalité et l'association Les Amis de Lostanges souhaitent que la tour reste visible.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine