Désenclavement du Limousin : la route sera (encore) longue

© pixabay
© pixabay

Michel Delebarre était en visite en Corrèze ce 7 mars 2017 dans le cadre de sa mission sur le désenclavement du Limousin. LGV ou pas, le rail, la route, l'aérien, il a écouté notamment les chefs d'entreprises et force est de constater que le scepticisme l'emporte. 

Par Hélène Abalo

Il n'est pas  venu pour donner des solutions, mais pour écouter. Michel Delebarre, missionné en décembre 2016 par Manuel Valls pour étudier le désenclavement du Limousin, était en visite en Corrèze le 7 mars 2017. Tout comme en janvier à Limoges, l'ancien ministre consulte. Rails, route, aérien, toutes les pistes sont notées pour tenter de désenclaver ce qu'il convient d'appeler désormais l'ex-Limousin.

Désenclavement du Limousin : Michel Delebarre en Corrèze
Missionné par Manuel Valls depuis décembre 2016 pour étudier les possibilités de désenclavement de l'ex Limousin, Michel Delebarre était en Corrèze le 7 mars 2017.  - France 3 Pays de Corrèze
Les chefs d'entreprise que Michel Delebarre a rencontrés à la CCI ont certes trouvé une oreille attentive mais pour certains, il est trop tard... 

Patience... ou pas

Ainsi, Fabienne Cayre, présidente de la Chambre de commerce et d'industrie de la Corrèze se montre plutôt sceptique quant à l'utilité d'une telle mission. Un diagnostic tardif alors que les attentes sont importantes : "Cette visite, c'est un geste désesperé. Il a libéré la parole, c'est bien, mais les solutions vont sans doute tarder à arriver."
Visite de Michel Delebarre en Corrèze, réaction de Françoise CAYRE
Françoise Cayre, présidente de la CCI de la Corrèze est plutôt sceptique sur la mission de Michel Delebarre, chargé d'étudier les solutions de désenclavement de l'ex-Limousin - Frnace 3 Pays de Corrèze

Limoges-Paris, toujours aussi long

Les jours, les mois et les années passent et les projets aussi. Après le coup d'arrêt donné à la LGV Limoges-Poitiers par le conseil d'Etat au printemps 2016 , la rénovation du Paris Limoges Orléans Tour est revenu sur la table, mais ces tergiversations agacent le président du Conseil départemental de la Corrèze qui réclame de la qualité et que l'on arrête d'étudier les plans B ou C. 
Désenclavement du Limousin : Pascal Coste veut des solutions
Le président (LR) du Conseil départemental de la Corrèze veut encore croire à une amélioration de la desserte ferroviaire en Corrèze et sur l'ensemble du Limousin - France 3 Pays de Corrèze

Brive, l'étoile ferroviaire ! 

Michel Delebarre a également rencontré, mercredi 8 mars, le maire LR de Brive. Pour Frédéric Soulier, la rénovation de la ligne POLT et notamment le changement du matériel roulant doit être une priorité. Mais il défend également "l'étoile ferroviaire" pour désenclaver les territoires. A savoir l'idée que Brive pourrait être le point de "distribution" des lignes TER vers les départements voisins et notamment vers Bordeaux. 
Désenclavement du Limousin : Brive, l'étoile ferroviaire
A l'occasion de la visite de Michel Delebarre en Corrèze, le maire de Brive, Frédéric Soulier (LR) défend son point de vue et son territoire . - France 3 Pays de Corrèze


Sur le même sujet

Les + Lus