• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Y aura-t-il du foie gras sur les étals lors des foires grasses de Brive ?

Préparatifs des foires grasses de Brive
Intervenants : Bertrand et Marie-Pierre Issartier, éleveurs d'oies / Jean-Luc Souquières, Adjoint aux Affaires Agricoles - France 3 Limousin - Laëtitia Théodore et Pierre Gauthier

La réponse est oui, mais sans doute moins que les autres années, en raison de la grippe aviaire et du vide sanitaire imposé pendant plusieurs mois aux producteurs.

Par Gwenola Beriou


A un mois de la première foire grasse qui se tiendra le 19 novembre à Brive, les producteurs corréziens travaillent d'arrache-pied pour préparer ce rendez-vous incontournable, et tenter de rattraper le retard dû aux quatre mois imposés de vide sanitaire.
Les oies sont de retour dans les exploitations, et vont bientôt commencer leur cycle de gavage.

Foie gras, confit de canard et autres cous farcis seront au rendez-vous pour les traditionnelles foires grasses.
Mais en quantités limitées.
A Noailhac, un éleveur estime la perte de marchandise entre 10 et 20% cette année : 160 oies en moins élevées et gavées cette année.
Il se prépare néanmoins pour le grand rush de la fin d'année, et notamment pour les cinq foires grasses de Brive : les 19 novembre, 3 et 10 décembre, 7 janvier (Foire des Rois) et 4 février.

Sur le même sujet

La vie en autarcie en Haute Lande au 19e siècle

Les + Lus