Cet article date de plus de 4 ans

Les conséquences du gel sur les noix, les vignes et les pommes

Ces dernières nuits en Corrèze, les températures sont tombées jusqu'à -4°C.Une catastrophe pour les vignes, noyers et vergers de pommes. La saison était pourtant bien partie, aujourd'hui la récolte s'annonce très difficile.
Ces dernières nuits, en Corrèze, les températures sont tombées jusqu'à -4°C... Une catastrophe notamment pour les viticulteurs et les pomiculteurs. La saison était pourtant bien partie, aujourd'hui la récolte s'annonce très difficile. Reportage à Branceilles. Interviennent Philippe Leymat - Président de la cave coopérative de Branceilles, Alain Soulié - Président du syndicat des producteurs de noix fraîche de la Corrèze, ©France 3 Limousin
Des températures descendues à -4 et les rameaux sont gelés. Une nuit trop froide et toutes les vignes souffrent. Pour la troisième année consécutive, le gel a raison des plantations de Philippe Leymat, Président de la cave coopérative de Branceilles en Corrèze. Pourtant, la saison était bien partie, avec un printemps précoce.

Le viticulteur estime ses pertes a au moins 70%. Mais les vignes ne sont pas les seules victimes, les noyers et les vergers de pommes souffrent aussi.

De mémoire d'agriculteurs, cette année serait la pire en terme de récolte depuis 1991. La situation en Dordogne et dans le Lot ne semble guère meilleure. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture climat environnement société météo économie intempéries