Les fourmis de Corrèze sont recensées

Depuis la mi-août, places de villages, parcs arborés, forêts...des terrains sont passés au crible par des naturalistes et entomologistes. L'objet de leur recherche : comptabiliser au maximum les populations de fourmis et pourquoi pas découvrir de nouvelles espèces.

Recensement des fourmis en Corrèze
Recensement des fourmis en Corrèze © Ali Martiniky

On soulève les cailloux et on aspire les ouvrières qui se baladent en dehors du nid. Philippe Wegnez, naturaliste amateur

Les fourmis sont aspirées à l'aide d'un tuyau
Les fourmis sont aspirées à l'aide d'un tuyau © Ali Martiniky
Comme ici au pied de l'église corrézienne de Chaumeil, un tuyau est utilisé pour aspirer quelques specimens de fourmis ouvrières afin de pouvoir les recenser. Après une semaine de recherche, l'inventaire des espèces présentes dans ce département est d'ores et déjà intéressant :

Pour le moment, on est presque à 60, donc on a trouvé 10 nouvelles espèces pour la Corrèze. Philippe Wegnez, naturaliste amateur

Les quatre bénévoles sillonnent la Corrèze à la recherche de fourmilières. Aidés par la Société Entomologie du Limousin, ils trouvent parfois des colonies impressionnantes comme sur la photo ci-dessous, elle pourrait rassembler près d'un million d'individus.
Une fourmilière XXL dans une forêt de Corrèze
Une fourmilière XXL dans une forêt de Corrèze © Ali Martiniky
Quelques insectes sont prélevés et conservés dans de l'alcool avant d'être expédiés vers un laboratoire pour en déterminer l'espèce. A terme, un atlas national sera réalisé. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, il suffit de prélever quelques specimens et de les envoyer à AntArea, chargé de l'étude, l'identification, la répartition et la localisation des fourmis en France. 
Les fourmis de Corrèze sont recensées


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs sciences environnement société