• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Grève à l’usine d’incinération de Saint-Pantaléon de Larche

Piquet de grève devant l'usine d'incinération. / © france 3 limousin
Piquet de grève devant l'usine d'incinération. / © france 3 limousin

Ce lundi 14 mai, 15 des 21 salariés de l’usine d’incinération de déchets ménagers de Saint-Pantaléon de Larche , près de Brive, en Corrèze étaient en grève. Ils reprochent à leur direction de ne pas avoir respecté les acquis sociaux obtenus auprès des précédents exploitants.  

Par Thomas Milon

Les salariés grévistes reprochent à leur employeur, le groupe international CNIM, qui a repris l'usine en 2013 d’avoir mis fin unilatéralement aux accords d'entreprise en terme de part mutuelle et d'intéressement. Selon Nicolas Moyen, technicien de maintenance en grève :

La participation au bénéfice, on en a plus, on a plus d'intéressement, on a plus rien. La part mutuelle représente pour moi 120 euros de plus par mois et une charge de travail qui a été augmentée par ce qu'il nous manque 2 collègues actuellement.


La direction de l'usine, qui traite plus de 200 tonnes de déchets par jours a été condamnée, selon la CGT, en janvier dernier par le tribunal de grande instance de Brive pour le non-respect des conventions existantes. Le syndicat a obtenu 15 000 euros de dommages et intérêts en première instance. D’après Bruno Bernard, délégué CGT de l’usine CNIM :

On demande l'application du jugement mais notre société passe outre et fait appel, la société veut faire casser le jugement sur la forme et pas sur le fond.


Aux côtés des salariés de la CNIM, des cheminots corréziens eux aussi en grève, sont venus grossir les rangs.

Contactée, la CNIM n'a pas souhaité répondre à nos questions. L'usine d'incinération a continué de tourner grâce aux cadres. Les salariés grévistes devraient être reçus mardi 15 mai par la direction du groupe.

Grève à l’usine d’incinération de Saint-Pantaléon de Larche
Ce lundi 14 mai, 15 des 21 salariés de l’usine d’incinération de déchets ménagers de Saint-Pantaléon de Larche en Corrèze étaient en grève. Ils reprochent à leur direction de ne pas avoir respecté les acquis sociaux obtenus auprès des précédents exploitants. Intervenants : Bruno Bernard, Délégué CGT usine CNIM de Saint-Pantaléon de Larche et Franck Arrivé, Délégué CGT Cheminots 19. Reportage de Arnaud Richard et Jean-Sébastien Tingaud.  - france 3 limousin


Sur le même sujet

Blocage de la zone commerciale à Lescar par les "gilets jaunes"

Les + Lus