Législatives 2022 en Corrèze : voir ou revoir les débats dans les deux circonscriptions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo

France 3 Limousin se mobilise et organise des débats dans toutes les circonscriptions. Environnement, santé, retraites, transports… Découvrez les principales propositions des candidats qui se présentent dans la 1re et la 2e circonscription de la Corrèze.

La Corrèze est divisée en deux circonscriptions législatives. Les 12 et 19 juin prochains, les électeurs seront amenés à élire un député dans chacune de ces circonscriptions. 

La 1re circonscription de la Corrèze

Cette circonscription compte 120 344 habitants. En avril 2022, ce sont 92 011 personnes qui étaient inscrites sur les listes électorales.

Pour évoquer les enjeux de ces élections législatives dans cette circonscription, voici les invités du débat présenté par Annaïck Demars (avec la participation de Valérie Mosnier de France Bleu Limousin) :

  • Christophe Jerrétie, député sortant, issu du Modem. Il brigue un deuxième mandat sous l’étiquette « Ensemble » de la majorité présidentielle.
  • Maïtey Pouget, candidate du Rassemblement national. Elle s'était déjà présentée l’an dernier aux élections départementales, sur le canton de l’Yssandonnais
  • Francis Dubois, maire de Lapleau, président de la communauté de communes de Ventadour-Egletons-Monédières, candidat des Républicains.
  • Sandrine Deveaud, issue de la France Insoumise, elle est la candidate de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale). 

Voir ou revoir le débat (1re circonscription) : 

Les autres candidats déclarés :

Gilles Jean Oguinena (Reconquête !)
Marie-Thérèse Coinaud (Lutte Ouvrière) 
Amélie Rebière (Mouvement pour la Ruralité)
Yannick Amiard (Sans étiquette)
Annick Taysse (Dissident PS)
Patrick Dhersin (Divers Ecologie)

►  Zoomez sur la carte ci-dessous pour savoir de quelle circonscription vous dépendez : 

Les thèmes abordés avec les candidats de la première circonscription

  • Le climat  et l'agriculture  : il a fait plus de 34° en Corrèze dans le courant de ce mois de mai. Pour l’instant, il est tombé entre 30 et 40% de pluie en moins par rapport aux années précédentes, le seuil d'alerte se rapproche. Un coup dur de plus pour le secteur agricole qui souffre déjà beaucoup avec des revenus bas. Comment agir, notamment sur les réserves d’eau ? 
  • Le pouvoir d'achat : En 2019, 12,9 % de la population de la circonscription a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté.  Le coût de la vie augmente et c’est d’autant plus difficile pour les Corréziens. Quelles sont les propositions des candidats pour améliorer le pouvoir d’achat ?
  • Les services publics : hôpitaux, bureaux de postes, éducation, services sociaux, les Corréziens peuvent avoir un sentiment d’abandon. 43.Que faut-il faire ? 

L'INSEE dispose d'un indicateur appelé "Panier de services et d'équipements", qui regroupe :  banque, caisse d’épargne, écoles de conduite, coiffure, restaurant, police, gendarmerie, bureau de poste, relais poste, agence postale, supermarché, boulangerie, librairie, papeterie journaux, station-service, épicerie, supérette, collège, école maternelle, école élémentaire, médecin omnipraticien, chirurgien dentiste, infirmier, pharmacie, laboratoire d’analyses médicales, service d’aide aux personnes âgées, garde d’enfants d’âge préscolaire.

Dans la première circonscription de la Corrèze, 43.1 % des habitants son éloigné de ce panier courant contre 10% au niveau national. 

La 2e circonscription de la Corrèze

Cette circonscription compte 119 729 habitants. En avril 2022, ce sont 93 021 personnes qui étaient inscrites sur les listes électorales.

Pour évoquer les enjeux de ces élections législatives dans cette circonscription, voici les invités du débat présenté par Annaïck Demars (avec la participation de Valérie Mosnier de France Bleu Limousin) :

  •  Frédérique Meunier, députée sortante, pour Les Républicains. Elle brigue un deuxième mandat
  • Valéry Elophe, candidat du Rassemblement national. Déjà candidat l’an dernier aux élections départementales sur le canton de l’Yssandonnais
  • Nicolas Brousse, candidat investi par Renaissance, pour la majorité présidentielle.
  • Chloé Herzhaft, candidate investie par la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale), issue d’Europe Ecologie les Verts.

Voir ou revoir le débat (2e circonscription) : 

Les autres candidats déclarés :

Olivier Bonnie (Divers centre)
Camille Dos Santos de Oliveira (Reconquête!)
Sylvie Sicard (Lutte Ouvrière)
Céline Sauviniat (Parti Animaliste)
Lise Quillot (SE)
Charles-Henri Le Billan (Divers gauche)
Thierry Dumas (Les Patriotes) 
Patrick Cojan (étiquette non communiquée) 
Marie Ayrault (Le Mouvement pour la Ruralité) 

Les thèmes abordés avec les candidats de la deuxième circonscription

  • La santé  : la désertification médicale touche les quartiers prioritaires comme Rivet à Brive (où la mairie vient de salarier un médecin), mais aussi les zones rurales dans le secteur de Beaulieu sur Dordogne, par exemple. A Brive, les urgences sont saturées, en février, des tentes de la protection civile ont même été installées pour soulager les services. 
  • Le climat : déficit pluviométrique, fortes chaleurs, début de sécheresse… Selon le dernier rapport du GIEC, il nous reste 3 ans pour agir afin d’éviter les effets les plus dévastateurs du changement climatique.

  • L'attractivité : les députés sont des représentants de la Nation, mais ils sont aussi élus localement. Comment défendre ce territoire corrézien, comment lutter contre l'enclavement, améliorer les transports, favoriser le numérique et attirer de nouveaux habitants ?