Les investigations se poursuivent autour du loup filmé à Chavanac en Corrèze

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Petit

En avril 2022, un loup a été filmé par un piège photographique sur la commune de Chavanac. Les investigations se poursuivent pour comprendre s'il vit seul ou en meute.

Le 20 avril 2022, l'un des 30 pièges photographiques installés par le Parc Naturel Régional Millevaches, a filmé un grand canidé sur la commune de Chavanac. L'office français de la biodiversité a attesté qu'il s'agissait bien d'un loup. Reste à savoir si l'animal vit seul ou en meute. D'autres loups solitaires pourraient-ils aussi partager le même territoire ? Les investigations du PNR Millevaches se poursuivent, alors même que les éleveurs de moutons se désespèrent.

A Chavanac, 60 brebis ont été décimées dans un troupeau en seulement quelques mois.

Sur la commune d'Ambrugeat, Sophie de Boisgrellier a perdu 43 brebis et 110 agneaux en seulement quelques années : "on le vit très mal. On devient à moitié cinglé. On ne pense et on ne parle que de ça. On peut détruire une famille, parce ça reste quelque chose qui est très pesant. On imagine pas que ces choses puisse se passer sans que personne ne bouge ou prenne en considération vos connaissances."

L'éleveuse va prendre sa retraite anticipée dans quelques mois. En attendant, elle rentre son troupeau chaque soir à la bergerie, et il lui arrive d'entendre les loups hurler à la mort : "Ça se passe la nuit. Mes chiens se mettent à hurler, j’ouvre la fenêtre et j’entend l'écho de l’autre côté. Et là vous vous dites oui ils sont là. Alors je referme la fenêtre, je fait taire les chiens, et puis ça recommence. Et vous passez plusieurs nuit d‘affilée à les écouter".

Sophie de Boisgrellier aurait même découvert une tanière : "Elle était bien placée, parce qu’elle se trouvait dans une zone bien cachée par les herbes où je ne mets pas les brebis. J’ai regardé dedans. Il y avait des ossements, des poils et tout ce qu’on veut. Et quand j’ai proposé à l’OFB de venir la voir, ils m’ont dit elle n’est pas occupée donc ça ne nous intéresse pas".

 

Loup solitaire ou meute ?

Un seul loup pourrait-il être capable de tuer autant autant de brebis, sachant que toutes n'ont pas été totalement dévorées ? Pour Jessica Hureaux, chargée de mission grands prédateurs au PNR Millevaches, c'est une possibilité, car le phénomène du surpluskilling est bien connus des spécialistes : "quand un prédateur, notamment un loup, se retrouve dans un troupeau où il y a beaucoup de mouvement autour de lui, il est sur stimulé et sous adrénaline et va avoir tendance à mordre beaucoup, mais à des endroits très stratégique sur les brebis. C’est ce qui fait qu’on reconnait les attaques. Les chiens n’ont pas la puissance d’un loup. Ils vont faire des morsures mois profondes et auront tendance à mordre vraiment partout."

Jessica Hureaux a réussi à filmer le loup à 4 reprises en quelques semaines. S'agit-il à chaque fois du même animal ou sont-ils plusieurs ? Rien ne permet de le dire à l'heure actuelle.

Reste qu,'en 2019, Antoine Nochy, un zootechnicien de renommée mondiale a effectué une étude sur le plateau de Millevache pour l’association Houmbaba. Il a mis en évidence la présence de plusieurs individus chassant ensemble.

On a des hypothèses très solides de présence permanente de meutes à priori en 2019. Nous avons trouvé régulièrement des empreintes sur les mêmes secteurs entre avril 2019 à juillet 2020.

Hadrien Raggenbass, président de l'association Houmbaba

 

Malheureusement, le financement de cette étude a été interrompu par la région Nouvelle Aquitaine. Pour valider scientifiquement la présence de meutes de loups sédentarisés, elle aurait dû se poursuivre pendant plusieurs années.

durée de la vidéo: 01 min 59
Loup solutaire ou meute ?