• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Lubersac : le succès des stages d'été de rugby de Pierre Villepreux

Des jeunes garçons et filles de 9 à 16 ans viennent de toute la France et d'Europe pour les stages de Pierre Villepreux
Des jeunes garçons et filles de 9 à 16 ans viennent de toute la France et d'Europe pour les stages de Pierre Villepreux

Alors qu'il y a de moins en moins de licenciés dans les clubs de rugby, les stages de Pierre Villepreux refusent du monde. Un paradoxe ? A moins que le secret du Corrézien ne réside dans sa méthode.

 

Par France Lemaire

Les stages d'été de Pierre Villepreux ne connaissent pas la crise. Peut-être parce que la méthode bien rôdée de l'emblématique Corrézien de 76 ans a fait ses preuves. Et qu'elle rassure les parents dans ce sport où les chocs peuvent être mortels. 
 

L'évitement, plutôt que le contact



Eviter, ne pas combattre. Depuis près de 25 ans, c'est ce qu'enseigne Pierre Villepreux à des jeunes, garçons et filles, de 9 à 16 ans, venus de toute la France et même au-delà de nos frontières : 
 

Si on éduque les gamins, si on les développe au travers de l'évitement, on se rend compte qu'il n'y a pas de risque, que les gamins en plus prennent beaucoup de plaisir et c'est l'objectif de ce stage, plaisir, confiance, sécurité et jouer bien au rugby. 
 

Pour que les gestes deviennent des réflexes, durant quatre heures chaque jour, les jeunes jouent sans ballon. Ils apprennent ainsi le placement, le jeu, comme des automatismes. 

 

Les stages d'été de rugby
A Lubersac en Corrèze, de jeunes joueurs et joueuses de rugby s'initient aux fondamentaux du jeu tel que prônés par le Corrézien Pierre Villepreux. Dans ces stages d'été, la philosophie est claire : chercher la vitesse et l'évitement plutôt que le contact. Et alors que le nombre de licenciés diminue, car les parents s'inquiètent des chocs à répétition, ces stages marchent très fort. Intervenants dans le reportage : Les jeunes rugbymen s'initient aux fondamentaux du jeu tel que pronés par le corrézien Pierre Villepreux. Dans ces stages d'été, la philosophie est claire chercher la vitesse et l'évitement plutôt que le contact. Et alors que le nombre de licencié diminue, car les parents sont s'inquiètent des chocs à répétition, ces stages marchent très fort. Intervenants dans le reportage : Pierre Villepreux, créateur des stages "le plaisir du mouvement" ♦ Jean-Michel Reynier, formateur♦Olivier Magne, observateur - Un reportage de Jean Perrier, Mathieu Baudouin et Jean-Laurent Cire

 

Sur le même sujet

Le jour du Seigneur, plus ancienne émission de télévision française, était à Agen

Les + Lus