Confinement : à Meymac, interactivité entre habitants et municipalité

Grâce à une application pour smartphone, la municipalité de Meymac, petite ville de Haute-Corrèze, garde le contact avec ses administrés, qui peuvent à leur tour signaler le moindre problème en temps réel.
Meymac, porte d'entrée du plateau de Millevaches, vit au ralenti depuis le début du confinement.
Meymac, porte d'entrée du plateau de Millevaches, vit au ralenti depuis le début du confinement. © Philippe Brugère
L'appli n'est pas forcément nouvelle, mais en ces temps de confinement elle prend vraiment tout son sens. Gratuite, IntraMuros permet de raccourcir la chaine de transmission entre la Mairie et les particuliers. A Meymac, elle est utilisable depuis octobre dernier, comme dans 23 autres communes corréziennes. 

"Beaucoup plus simple qu'un site Internet", selon Philippe Brugère, le maire de Meymac. On y retrouve, de façon très claire et lisible, toutes les informations de la commune. Menus des cantines scolaires, animations, programmes des centres de loisirs, horaires des commerces, bref tout pour faciliter la vie quotidienne des 2600 Meymacois.
 
IntraMuros propose une interface simple et intuitive.
IntraMuros propose une interface simple et intuitive. © Pierre Gauthier - France Télévisions


Et depuis ce mardi 7 avril, le volet interactif d'IntraMuros est renforcé. Une mise en place accélérée pour tenir compte des circonstances si particulières. Désormais, en passant par l'onglet Alerter ma mairie, les utilisateurs "peuvent signaler toute personne isolée ou en détresse, et ce 24 heures sur 24", explique le premier édile, réélu largement en mars dernier. Les remontées peuvent aussi concerner toute sorte de problèmes, comme des dégâts de voirie. Ensuite, en fonction de la nature du signalement, l'information est immédiatement transmise à l'élu et au chef du service municipal concerné par la question. "Un vrai gain de temps et donc d'efficacité", conclut Philippe Brugère.
 

Des utilisateurs conquis


La Ville compte quelque 42 agents. Comme partout ailleurs, elle est en ce moment en service minimum. Un agent assure une permanence téléphonique à la mairie, mais non physique, sauf cas de force majeure. D'où l'intérêt décuplé d'IntraMuros, que 400 Meymacois ont déjà installée sur leur téléphone.

Stéphanie, qui vit et travaille dans la cité de Haute-Corrèze depuis 20 ans, est une utilisatrice de la première heure. "C'est vraiment hyper pratique, et très instinctif. On a toutes les infos pratiques à portée de main. Je l'utilise beaucoup plus facilement que le site web de la commune, par exemple pour savoir ce que mes filles ont mangé à la cantine le midi."

De quoi compenser un tout petit peu le manque criant de lien social en période de confinement. Pour l'aspect humain, bien sûr, mais aussi pour des détails plus anecdotiques, comme le confirme Stéphanie : "Par exemple, si on voit que le lampadaire au bout de la rue est cassé, on peut faire une photo et l'envoyer en quelques secondes, c'est plus rapide et plus précis qu'un coup de téléphone", grâce entre autres à la géolocalisation, qui évite parfois de longues explications.

IntraMuros est téléchargeable gratuitement sur App Store et Google Play. En France, 500 communes et 12 intercommunalités l'utilisent.

La liste des communes limousines concernées :
Affieux, Bonnefond, Chamberet, Donzenac, Egletons, Gourdon-Murat, Grandsaigne, L'Eglise-aux-Bois, Lacelle, Larche, Lestards, Madranges, Meymac, Objat, Peyrissac, Pradines, Rilhac-Treignac, Saint-Hilaire-les-Courbes, Soudaine-Lavinadière, Tarnac, Toy-Viam, Treignac, Veix, Viam (19), Château-Chervix, Le Vigen (87), Bussière-Dunoise, Mortroux (23).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement : conseils pratiques