• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gentioux-Pigerolles (Creuse) : il décède alors qu'il attendait les secours

© Jacques Pons / Radio France/Maxppp
© Jacques Pons / Radio France/Maxppp

Un habitants de Gentioux-Pigerolles (Creuse) âgé de 56 ans est décédé mardi 26 mars alors qu'il attendait l'intervention des services de secours. L'Agence Régional de Santé de Nouvelle-Aquitaine a ouvert une enquête. 

Par H.A avec AFP

Une enquête sur d'éventuels dysfonctionnements après le décès d'un habitant de Gentioux-Pigerolles (Creuse) a été ouverte par l'ARS.  L'Agence Régional de Santé confirme ainsi l'information révélée par nos confrères de La Montagne ce vendredi 29 mars 2019.

L'épouse de l'homme de 56 ans avait appelé les secours à deux reprises : 5 h 44 puis 15 minutes plus tard. Ce sont les pompiers de la Creuse sont finalement intervenus une demi-heure après le premier appel. Il était trop tard.

D'après les premiers éléments connus, il semble que le premier appel ait abouti au SAMU et qu'une ambulance privée a été actionnée, sans pour autant retenir le caractère d'urgence, au vu des symptômes décrits par le patient.

Au second appel, alors que l'état de la victime s'est aggravé, ce sont bien les pompiers du SDIS de la Creuse qui se sont déplacés mais sont arrivés 30 minutes après le premier appel.

Gentioux-Pigerolles est une commune isolée aux confins de la Creuse et de la Corrèze, sur le plateau des Millevaches.


Selon le colonel Vincent Neuzan, directeur adjoint du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de Creuse,"les procédures ont été respectées."

Le maire de la commune, Dominique Simoneau, attend "les résultats de l'enquête pour savoir s'il y a eu dysfonctionnement", "même si, dans notre secteur, des problèmes de délai d'intervention peuvent surgir fréquemment" précise-telle à l'AFP.  Jointe par l’un de nos journalistes par téléphone, l’élue de Gentioux-Pigerolles ainsi que Jean-Luc Léger, conseiller départemental du canton (Felletin) s'interrogent sur le mode de régulation des secours. "Ne faudrait-il pas s'appuyer en première intention sur le maillage des pompiers sur ce territoire plutôt que sur le SAMU ? Cela semble logique et cela serait peut-être plus efficace."

Sur le même sujet

Le radeau de la Méduse

Les + Lus