Confinement : les jardins ouvriers sont-ils accessibles en ce moment ?

S'ils ne se trouvent pas à proximité du domicile, a-t-on le droit de se rendre dans son jardin ouvrier en plein confinement ? Vous êtes nombreux à vous poser la question.  La réponse est oui, la plupart du temps,  mais sous certaines conditions.

© MaxPPP Valérie Vrel
Vous êtes nombreux à vouloir cultiver votre jardin familial ou ouvrier. En cette période de confinement, le temps ne manque pas.
Mais il y avait un flou depuis le début du confinement. Les locataires de ces jardins ne savaient pas s'ils avaient le droit d'y accéder. Et si oui, quelle case il fallait cocher sur l'attestation de déplacement dérogatoire.

A Tulle en Corrèze, par exemple, une cinquantaine de parcelles sont ouvertes à la location au sein des jardins ouvriers de la ville. Bernard Combes, le maire (PS) de la ville a donné son autorisation pour le retour des 200 bénéficiaires à la culture de ces jardins.

Il faut dire qu'au début du confinement, la frustration était grande. Car ces jardins étaient accessibles une heure, une ou deux fois par semaine seulement. Des contrôles policiers ont même eu lieu plusieurs fois à l'encontre de ces locataires.

Le problème, c'est que le printemps rime avec semis. C'est le moment si l'on veut pouvoir profiter de beaux légumes dans quelques semaines. D'ici là, il y a beaucoup de travail à effectuer. 

Ainsi, les heureux locataires de ces jardins ouvriers ont demandé une dérogation à la mairie de Tulle. Et le maire a accepté !
Il faut toutefois respecter les gestes barrières. Et surtout ne pas s'attrouper dans les jardins même si la tentation est grande de discuter. 

"Ils peuvent s'y rendre en respectant les gestes barrières simples. Ils peuvent être accompagnés par une personne qui vit dans le même foyer. Et ensuite, ils restent le temps qu'il faut pour réaliser leurs travaux" explique Bernard Combes, le maire de Tulle.
 

Pourtant, la préfecture de la Corrèze, l'interprétation de la réglementation n'est pas la même. Elle est plus restrictive. Alors qui a raison ?
 

La règle officielle pour se rendre aux jardins ouvriers

Sur l'attestation de déplacement dérogatoire, il suffit de cocher la case "achat de première nécessité". Les locataires de jardins dits ouvriers sont tout à fait autorisés à se rendre sur leurs terres selon l'Etat. Qu'ils habitent à plus ou moins d'1 km. 

Cette réglementation provient du fait que récolter des fruits ou légumes s'assimile à l'acquisition de produits de première nécessité. Mais attention aux mesures barrière contre le Covid-19 toujours obligatoires. 

Les jardins ouvriers sont donc accessibles en semaine mais aussi durant le week-end. Attention, certains départements limitent tout de même les conditions d'accès à ces terrains. Le mieux est de vous renseigner par le biais de votre mairie. Car certains élus préfèrent interdire l'accès à ces jardins ouvriers. 

 
France 3 Limousin - Quel accès aux jardins ouvriers en temps de confinement - 11 avril 2020
 



 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société