Cet article date de plus de 4 ans

Polémique autour des compteurs Linky en Corrèze

Les opposants aux nouveaux compteurs Linky estiment qu'ils sont dangereux pour la santé ou pour la protection de la vie privée. Certains d'entre eux demandent son interdiction à Tulle où ces appareils doivent être installés en 2017.

Les opposants aux nouveaux compteurs EDF Linky estiment qu'ils sont dangereux pour la santé ou pour la protection de la vie privée. Certains d'entre eux demandent son interdiction à Tulle où ces appareils doivent être installés en 2017. Intervenants : Jean-Louis Lemoigne, collectif linky-gazpar et compagnie - Bernard Sol, pilote du déploiement Linky Limousin Enedis - Josianne Brassiac-Dijoux, adjointe au maire de Tulle - Equipe : Viviane Dauphoud-Eddos, Delphine Roussel Sax, Antonio Dos Santos ©France 3
Petit à petit, les anciens compteurs EDF sont remplacés par les derniers modèles Linky qui permettent de faire des relevés à distance et de consulter la consommation de chaque foyer en temps réel.

C'est bien là ou le bas blesse pour plusieurs corréziens qui dénoncent une intrusion trop grande de ce type d'appareils dans la vie privée des usagers.

L'agence d'énergie parle, elle, d'un outil contrôlé par le consommateur qui pourra mesurer sa consommation tous les jours, en consultant ses données sur internet gratuitement.  

Alertée par les anti-linky, la mairie de Tulle a mis en place un groupe de réflexion pour étudier les conséquences de l'appareil sur la protection de la vie privée mais aussi sur la santé. L'installation de ces compteurs Linky dans la commune dépendra des conclusions de cette commission municipale fin 2016.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement société