Tulle : très chers tags …

Les tags ont visé certains élus du département / © f3 Limousin
Les tags ont visé certains élus du département / © f3 Limousin

Dans la nuit du 10 au 11 mai 2018, une quinzaine de tags ont été apposés un peu partout à Tulle. Ils vont devoir être effacés au frais du contribuable. Le maire a déposé une plainte.

Par Franck Petit

Manifestement, ceux qui se sont déchaînés à coup de bombes de peintures dans les rues de Tulle, n’aiment pas les forces de l’ordre, ni le projet d’usine à pellets de Bugeat, et encore moins l’élagage des arbres qui a provoqué une importante polémique dans le département.

Mais ces éléments sont loin d’être assez précis pour permettre de les retrouver facilement. D’autant que la ville n’est pas équipée de caméras de vidéosurveillance.

Alors en attendant, il faut effacer ces tags parfois insultants à l’encontre de certains élus. Pour cela, une machine spéciale a été louée en début de semaine pour supprimer les inscriptions dans les lieux publics. Reste à retrouver les propriétaires privés eux aussi victimes avec lesquels des conventions vont être passées.

Au coût de location de la machine, s’ajoutent des moyens humains pour l’utiliser et aussi administratifs.

L’effacement de chacun des tags est ainsi évalué à 1200 euros. C’est le contribuable qui paiera. La mairie de Tulle a publié cette vidéo sur son mur facebook.

Notre reportage : 

 

 

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus