Cet article date de plus de 5 ans

La Papeterie : le projet fou porté par Sophie Dessus devenu réalité

C’est sans doute le dossier local le plus médiatique et le plus ancré dans la pierre que la maire d’Uzerche a défendu : de la fermeture d’une usine à la création d’un important site culturel.
L’usine de production de papier d’Uzerche a été créée en 1893, sur le site d’un ancien moulin, le long de la Vézère.
Après plusieurs rachats, elle arrive dans le giron du groupe Smurfit au début des années 90.
Elle fait alors partie d'un grand groupe international pour produire du carton ondulé.

Feuilleton social

En 2006, le géant du carton décide de fermer son usine. Pour justifier sa décision, le papetier parle de surproduction. A Uzerche, 45 emplois sont directement menacés. Le site ferme finalement en mai et se transforme en friche industrielle.

Mobilisation

Pendant ce temps, Sophie Dessus se bat pour protéger les salariés.
Elue maire de la commune en 2001, elle s’engage, se rend à Paris pour rencontrer le PDG de Smurfit. Le leader européen va participer financièrement à la revitalisation du site.
Côté emploi une unité du groupe GLS, spécialisé dans le transport des petits colis, est construite. Pour y travailler, les ex salariés de Smurfit sont prioritaires. Un an après la fermeture, 28 ont été embauchés.

Un projet ambitieux

En juin 2008, le Président du conseil général de Corrèze François Hollande se rend à Uzerche en compagnie du conservateur en chef et architecte du Musée des monuments français.
La commune va reprendre le site. Objectif : le sauvegarder et y créer un éco-quartier.
Pour réhabiliter sa friche industrielle la plus symbolique, la commune se tourne vers un projet architectural très ambitieux proposé par le cabinet d'architectes Wilemotte.

Nouvelle ère

Les travaux débutent en 2012. Une passerelle géante pour enjamber la Vézère est alors posée.
En 2014, l’espace mémoire est inauguré, un lieu culturel et patrimonial. Le premier artiste accueilli est le peintre Henri Cueco.
Reste à réaliser les travaux de l'auditorium et l'aménagement de l'ancienne cartonnerie en structure d'hébergement.
Et, peut-être, à rebaptiser le site...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société disparition faits divers