La Creuse, département le plus touché par l'illettrisme en Limousin

L'Illettrisme touche près de 300 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine / © Pixabay
L'Illettrisme touche près de 300 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine / © Pixabay

6e édition des Journées Nationales d'Action contre l'Illettrisme, l'occasion de faire le point sur l'ex-Limousin. La Creuse reste le département le plus touché devant la Corrèze puis la Haute-Vienne.  

Par Martial Codet-Boisse

En 2018, en Haute-Vienne un peu plus de 3% des habitants sont touchés par l’illettrisme, près de 4% en Corrèze et la Creuse, le plus fort taux avec 8,18%. Il faut savoir que la moitié des personnes illettrées vivent dans les zones rurales, faiblement peuplées, 10% habitent dans des zones urbaines dites sensibles. Ce sont les hommes qui rencontrent le plus de difficultés 13,2% contre les femmes 9,6%.
 

Petit rappel


L’analphabétisme touche les gens qui n’ont jamais été scolarisés, les personnes souffrant d'illettrisme sont allées à l’école mais rencontrent des difficultés pour lire et écrire. L’illettrisme touche en moyenne 7% de la population française âgée de 18 à 65 ans, soit près de 2 million et demi de personnes. C’est encore beaucoup mais sachez qu’en 2004, 9% des Français étaient concernés.
 

Les hommes plus touchés que les femmes


Parmi les Français souffrant de cet handicap, à 60,5%, les hommes sont plus touchés que les femmes (39,5%). Pas d'amalgame entre illettrisme et immigration :  à l’âge de 5 ans, 71% des personnes illettrées parlaient uniquement le français à la maison. Ne pas pouvoir remplir un chèque, un document administratif, être dans l'incapacité de se repérer sur un plan... Ne pas correctement savoir lire et écrire reste une véritable gène quotidienne pour plusieurs millions de Français.

La situation s'améliore mais il y a toujours un gros besoin sur le terrain. On a toujours en France 50 000 personnes qui sortent du système scolaire sans diplôme et sans qualification. Christophe Debove, chargé de mission au Secrétariat général des Affaires Régionales Nouvelle-Aquitaine

Afin de faire baisser le nombre de personnes en situation d'illettrisme en France, l'Etat a impulsé 3 axes sur la détection, la formation et l'insertion. Les journées Défense et Citoyenneté permettent chaque année de repérer les populations concernées entre 16 et 25 ans.


Pourcentage des jeunes (16/25 ans) rencontrant des difficultés à lire et à écrire en 2018 - Source : ministère des armées-DSNJ, MENJ-DEPP -

"Des signalements sont également faits par les enseignants de l'Education nationale dans les collèges, cela permet ensuite d'apporter un soutien particulier", explique Christophe Debove, chargé de mission au Secrétariat général des Affaires Régionales Nouvelle-Aquitaine. De plus, avec la nouvelle loi s'appliquant en septembre 2020 sur l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, l’Etat, les acteurs sociaux devraient mieux détecter et suivre les jeunes.
 

Et pour les adultes ?


Les adultes plus âgés sont plus difficiles à recenser, ils passent souvent sous les radars. La moitié des personnes illettrées ont plus de 45 ans et au moins 50% d'entre elles exercent une activité professionnelle. La lutte contre l'illettrisme doit aussi toucher de près le monde du travail, de l'entreprise.
 

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus