Cet article date de plus de 3 ans

Les agriculteurs de nouveau confrontés à la sécheresse

Depuis 3 ans, en Creuse, c’est le même scénario qui se répète chaque été pour les éleveurs de bétail. Manque d’eau, prairies grillées par la sécheresse, les agriculteurs doivent nourrir leur cheptel avec le fourrage prévu normalement pour la période hivernale.

Pour nourrir leurs animaux, les éleveurs n’ont pas d’autre choix que prendre le fourrage destiné à la période hivernale.
Pour nourrir leurs animaux, les éleveurs n’ont pas d’autre choix que prendre le fourrage destiné à la période hivernale. © France 3 / JM Arnal
Depuis la mi-juillet, les bêtes sont nourries avec le fourrage qui doit en temps ordinaire servir durant l’hiver. Et cela fait 3 ans que cela dure. 2015, 2016, 2017… les années se suivent et la météo estivale joue toujours la même partition : du soleil et peu, trop peu, de pluie.

Conséquence de cette sécheresse, les prairies grillent les unes après les autres, et les vaches ne trouvent plus d’herbe pour se nourrir. Pour alimenter leurs cheptels, les éleveurs doivent se résoudre à piocher dans les stocks d’aliments qu’ils ont stockés pour l’hiver.

En Creuse, en particulier dans l’est du département, depuis la mi-juillet, des éleveurs distribuent donc des bottes de foin à des animaux qui en cette saison devraient brouter l’herbe des prairies.

L'an dernier, déjà, une partie de ce département avait bénéficié des aides de l'Etat pour soutenir les agriculteurs victimes de cette sécheresse. Cette année, les pouvoirs publics risquent d'être encore sollicités par les éleveurs tant la situation est inquiétante.

durée de la vidéo: 01 min 38
Depuis 3 ans, les éleveurs creusois doivent faire face à une sécheresse estivale préoccupante. ©France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie équitation météo