Manifestation, ce 15 décembre 2017, des agents territoriaux de la Creuse à l'occasion d'une assemblée plénière du conseil départemental. A l'appel de la FSU 23, entre 50 et 100 personnes ont fait le déplacement. 

Ils ont envahi la séance plénière du conseil départemental ce matin, 15 décembre 2017. Les agents territoriaux de la Creuse dénoncent leurs conditions de travail et le manque de moyens pour assurer leurs missions.

La FSU 23 craint la fermeture de services faute de personnel et évoque des souffrances au travail chez plusieurs agents. Le syndicat tire la sonnette d'alarme sur ce qu'il appelle "une réflexion purement budgétaire (...) des élus" sur le devenir des services publics dans le département. 


C'est insuportable de devoir répondre aux gens "On ne peut rien pour vous"

Parmi les manifestants, Sandrine. Elle est assistante sociale au pôle enfance de l'unité territoriale d'action sociale (UTAS) de Boussac. Dans cette unité, elles étaient 5 assistantes sociales, puis un poste a été supprimé et l'un de leurs collègues est parti en longue maladie. Sur ce poste, 9 assistantes sociales se sont succédées sur des périodes très courtes. "Vous imaginez les gens qui sont obligés de raconter à 9 personnes différentes leurs difficultés, leurs inquiétudes...?" déplore Sandrine. "Si nous avons choisi d'être travaileurs sociaux, c'est pour venir en aide aux populations, par pour répondre qu'on ne peut rien faire parce qu'il n'y a personne pour les prendre en charge, c'est insupportable (...). On ne manifeste pas pour des congés ou pour un salaire, on manifeste pour pouvoir faire notre travail et répondre aux besoins des Creusois."

Cette assistante sociale de Boussac évoque son quotidien et les difficultés à remplir correctement sa mission. Elle manifestait le 15 décembre au conseil départemental de la Creuse.