Arrosoir géant devant la préfecture : le geste symbolique des jeunes agriculteurs creusois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marine Guigné

Hier soir, vers 23h, les Jeunes agriculteurs ont démonté l'arrosoir géant d'un des ronds-points de Guéret et l'ont déposé devant la préfecture. Un signe de protestation car le département n'a pas été classé en zone de calamité agricole pour la sécheresse. 

L'ajournement du dossier de demande de reconnaissance de calamités agricoles de la Creuse passe mal. Alors que le département a été fortement touché par la sécheresse, les agriculteurs creusois ne comprennent pas la décision prise par le comité national de gestion des risques en agriculture. Selon la chambre d'agriculture de la Creuse, les pertes fourragères enregistrées se situent  bien au delà du seuil minimum des 30% pris en compte pour obtenir le classement en calamités agricoles.

Hier soir (mardi 20 octobre 2015), vers 23 heures, une cinquantaine de Jeunes agriculteurs ont exprimé leur exaspération. Ils ont subtilisé l'arrosoir géant qui orne l'un des ronds-points de Guéret (déjà démonté en 2011), et l'ont déposé à l'aide d'un tracteur devant les grilles de la préfecture. Ils ont,
par ailleurs, déployé quelques banderoles et coller de petites affiches sur lesquelles on pouvait lire notamment :

Pourquoi la Creuse est recalée ?  Là on sèche !



Un geste symbolique pour ces agriculteurs qui ont été reçus par le préfet, aux alentours de minuit. Le représentant de l'Etat leur a annoncé un report de l'examen de leur dossier au 25 novembre prochain .Des paroles qui ne rassurent pas les agriculteurs. L'aide de plusieurs milliers d'euros n'arrivera pas avant début 2016.

Reportage :  

  • Jean-Marie Colon
    Président du syndicat Jeunes Agriculteurs de la Creuse
  • Philippe Chopin
    Préfet de la Creuse
  • Robin Leclercq
    Producteur de lait à Saint-Bard (23)   
durée de la vidéo: 01 min 52
ACTION ELEVEURS CREUSOIS 20-10-15