• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Creuse : diminution drastique des vols de batteries de clôture

Les prix de ces objets installés par les agriculteurs peuvent varier de 100 à 150 euros. / © PASCAL LACHENAUD / AFP
Les prix de ces objets installés par les agriculteurs peuvent varier de 100 à 150 euros. / © PASCAL LACHENAUD / AFP

Depuis le démantèlement d'un réseau de trafiquants, les vols de batteries de clôture ont été divisés par quatre dans le département.

Par Justine Saint-Sevin

Bonne nouvelle pour les agriculteurs creusois. Depuis le coup de filet réalisé le 19 juin 2018 par 55 gendarmes en Creuse, les vols de batterie de clôtures ont été divisés par quatre

Au terme d'une enquête longue de deux ans, les forces de l'ordre accompagnées de chiens flaireurs de billets ont démantelé il y a un peu plus d'un an un réseau de trafic de batteries de clôtures et plus largement de métaux. Outre les larges profits réalisés par la revente des objets volés, dix personnes envoyées en correctionnelles sont suspectées d'escroquerie présumées aux prestations sociales.
 

240 000 euros d'escroquerie présumées 


C'est la forte augmentation des vols de batteries de clôture qui avait interpellée les gendarmes. Ils étaient passés de 73 à 349 en une petite année. Les prix de ces objets installés par les agriculteurs peuvent varier de 100 à 150 euros.

L'opération de grande envergure a dévoilé des chiffres ahurissants. Au côté des huit véhicules saisis (51 000 euros), 5000 euros en liquide et des documents comptables, les escroqueries présumées au détriment de la caisse d'allocation familiale de la Creuse se porteraient à 240 000 euros. 

Parmi les treize prévenus, identifiés par les enquêteurs après un ratissage des dossiers des ferrailleurs de plusieurs départements dans les environs, trois se sont vus signifier un simple rappel à la loi. Les autres envoyés en correctionnelle seront jugés en mars 2019 à Guéret.

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus