"Croyez-moi, j'ai pas compté mes heures" : covid, fermeture administrative, baisse de fréquentation : la discothèque le Loft ferme définitivement

durée de la vidéo : 00h01mn41s
Témoignage. Crise covid, fermeture administrative, baisse de fréquentation : le patron du Loft met la clé sous la porte en Creuse ©France Télévisions

L'unique discothèque de La Souterraine en Creuse va définitivement fermer ses portes. Après la crise sanitaire et une fermeture administrative de deux mois cette année, à la suite du décès d'un jeune homme dans l'établissement, il était impossible pour le Loft de se relever financièrement.

C'est son père qui avait lancé le projet il y a dix ans. L'établissement avait ouvert voilà six ans, repris ensuite par le fils Florian Desmoulins...

Mais l'histoire s'arrête là, et les derniers pas de danse ont eu lieu ce samedi 5 août. 

De coup dur en coup dur…

D'abord, il y a eu la crise covid. Suivie d'un drame en décembre 2022, la mort d'un jeune homme de 23 ans, retrouvé inanimé dans l'établissement, dans un contexte de forte alcoolisation. Un décès tragique qui provoque une fermeture administrative de janvier à mars. 
Deux mois sans rentrée d'argent, un arrêt de mort pour le gérant... L'enquête judiciaire est classée sans suite. Mais il est trop tard pour le gérant. 

Pour moi, c'est l'injustice qui prédomine. Je n'ai pas été récompensé à la hauteur de mes efforts. Quand on dit que le travail paie, c'est faux parce que du travail, j'en ai donné. Croyez-moi, j'ai pas compté mes heures.

Florian Desmoulins, gérant de la boîte de nuit Le Loft

à France 3 Limousin

Des jeunes qui ne sortent plus comme avant

Depuis la crise sanitaire, les habitudes ont changé. Les jeunes de la Souterraine, interrogés par notre équipe à la terrasse d'un café, l'avouent eux-mêmes : ils sortent peu en discothèque. 

Ajoutez à cela des mises aux normes de sécurité qui allaient coûter trop cher... La décision est difficile à prendre, mais inévitable : la fermeture.

Le Loft était la seule boite de nuit de la ville, et l'une des rares en Creuse. Sa fermeture affecte fortement la vie nocturne locale. Cette disparition est une mauvaise nouvelle pour le maire de la commune. 

L'établissement est désormais en liquidation judiciaire. Il allait fêter ses 6 ans en septembre.

Quant à Florian Desmoulins, après des années de stress et de travail acharné, le responsable pense d'abord à se reposer. 

Mais les idées sont là pour la suite, pourquoi pas un bar ambiance ? Un nouveau projet, une nouvelle idée qui nécessitera sûrement un travail acharné... Mais quand on est passionné...

Affaire du décès classée sans suite

L'affaire du décès du jeune homme a finalement été classée sans suite par la justice. Le parquet de Guéret nous a confirmé par téléphone qu'"aucun délit, que ce soir de mise en danger ou d'homicide involontaire, n'a pu être retenu au vu des témoignages et auditions effectuées." 

La famille a été reçue par les services de la justice afin que leur soient expliquées les raisons de ce classement sans suite. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité