Dégradations à l’école Jacques-Prévert de Guéret : la préfète condamne des « actes inacceptables »

Des dégradations, des saccages... mais il n'y aurait pas de vol / © Personnel municipal
Des dégradations, des saccages... mais il n'y aurait pas de vol / © Personnel municipal

L’école primaire Jacques-Prévert de Guéret a été vandalisée dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 novembre. Quatre salles ont été dégradées. La préfète a réagi pour condamner des « actes inacceptables » et apporter son soutien au personnel.

Par Charles Lemercier

C’est une grille d’égout qui a permis à l’auteur ou aux auteurs de pénétrer dans l’établissement. Deux salles de classe, une bibliothèque ainsi qu’une autre salle ont subi des dégradations.
 

Dégradations à l'école primaire de Guéret



Le ou les auteurs n’ont commis que des dégâts matériels, arrachant des fils électriques ou écrasant un rétroprojecteur et un ordinateur, mais n’auraient rien volé.

Soutien au personnel

La préfecture de la Creuse, via un communiqué, témoigne de sa « solidarité avec la communauté éducative, les enseignants, les personnels et les parents d'élèves de cet établissement. »

Elle ajoute : « De tels actes sont inacceptables : porter atteinte à l'école, empêcher le corps enseignant d'accomplir sa mission éducative, c'est porter atteinte à la plus belle promesse de la République. »

La Préfète tient à assurer les équipes éducatives de l'école Jacques Prévert de son entier soutien dans ces circonstances.
 
Dégradations à l'école élémentaire de Guéret
Quatre salles dégradées, des fils électriques arrachés, des affaires dispersées, un ordinateur écrasé... mais il n'y aurait pas eu de vol. Nassuf Djailani, Valérie Agut et Antonio Dos Santos


 

Sur le même sujet

Les + Lus