• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Non, la momie de Guéret n'a pas pris la place de patients au scanner !

La momie de Guéret ne soulève pas que des questions scientifiques... / © SA/icon8
La momie de Guéret ne soulève pas que des questions scientifiques... / © SA/icon8

Nous vous parlions ce vendredi 29 mars du scanner d’une momie à l’hôpital de Guéret, dans un but scientifique. De nombreux internautes se sont offusqués, parlant de délais d’attente de 6 mois pour les vrais patients. Qu’en est-il vraiment ? Fact-checking…
 

Par François Clapeau

Débutons avec quelques commentaires postés sur notre page Facebook après la publication de l’article intitulé Une momie Egyptienne à l’hôpital de Guéret.

Pour Aurelien Peyrot : "C’est génial quand il faut plus de 6 mois pour obtenir un rdv , une momie passe un examen ! Il y as que moi qui trouve ça scandaleux ?".
Selon Bernadette Delahaye : "Quelle honte. Dire qu'il faut attendre des mois pour un scanner pour un malade et quand on vous fait comprendre que je me répète, une hontel'utilisation de celui ci coûte un bras pour la Secu."

 

Trop d'attente ?


Les délais sont-ils trop longs pour obtenir un scanner à Guéret ? La réponse est non.
Ce lundi premier avril, nous avons obtenu anonymement et sans aucune difficulté un rendez-vous pour le 17.
C’est plus rapide que le délai préconisé par le Plan Cancer (21 jours).

Contactée par téléphone, la conservatrice du musée de Guéret, Florence Disson, nous précise les conditions de la prise de rendez-vous : "On s’y est pris deux mois à l’avance. Nous avons obtenu un rendez-vous entre midi et deux, et bien sûr une urgence aurait été prioritaire sur nous".

 

Quel financement ?


D’autres critiques concernent le financement de l’opération. Est-ce que cela a coûté cher à la sécurité sociale ?

Toujours selon la conservatrice, l’hôpital de Guéret a mis à disposition son scanner pendant 1h30. Mais ce qui coûte cher dans ce type d’examen, c’est surtout l’avis médical et l’analyse des données. Evidement dans ce cas, ce n’est pas un médecin qui va s’en charger, mais un expert des études de momies ; il ne sera pas remboursé par la sécurité sociale...

 

Encore une question ?


Une dernière inquiétude concerne… l’hygiène. Une momie dans un scanner, est-ce que c'est sale ?
Là encore, la conservatrice du musée est rassurante. Le sarcophage n'est pas particulièrement sale, et il était en plus placé dans une housse protectrice. Nos photos et notre reportage montrent en effet le dispositif.

Il n’y a donc aucun scandale, ni financier ni sanitaire, dans cette opération.
Juste une occasion de faire avancer la science, grâce au travail enthousiaste d’acteurs locaux…
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La première coupe du monde de rugby cochon

Les + Lus