• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Guéret : naissance du premier CD consacré aux instruments d'amour

© Marielle Camp - France 3 Limousin
© Marielle Camp - France 3 Limousin

C'est le tout premier album consacré aux "instruments d'amour". Sa sortie est prévue dans le courant du mois d'octobre 2018. Le Phénix est interprété par plusieurs musiciens passionnés dont deux creusois, Marie et Jean-Pierre Nouhaud. L'enregistrement a eu lieu au musée de Guéret. 

Par Marielle Camp

Un son ample, pur et à la résonance infinie, c’est le son unique d’un instrument d’amour. Une famille d’instruments à cordes baroques, dont la singularité se trouve dans le cordier : un double jeu de cordes (et donc un double chevalet) qui résonnent en sympathie avec les cordes frottées. C’est là le secret de ce son que d’aucuns comparent à la voix des anges…Un son pourtant oublié, car ces instruments, passés de mode à l’époque classique, avaient disparu.
 


Il y a 8 ans, Jean Pierre et Marie Nouhaud, respectivement violoncelliste et contrebassiste, décident, sous l’impulsion d’un violoncelliste parisien féru de musique baroque, Philippe Foulon, de les faire renaître de leurs cendres. C’est grâce à eux, que les luthiers retrouvent les plans et les techniques pour relancer la fabrication de ces instruments à double cordier si particuliers. Ces deux enseignants au conservatoire de la Creuse vont ainsi faire redécouvrir au public creusois l’angélique sonorité de cette famille d’instruments, en organisant le premier festival des instruments d’amour en 2010.
 


Au printemps 2018, ils ont enregistré un premier album de pièces baroques, entièrement jouées avec les instruments d’amour. Un baroque dans son jus comme on pouvait l’entendre les auditeurs d’un Corelli ou d’un Vivaldi.
Un album de renaissance pour ces instruments, baptisé forcément "Le Phénix".

Corelli, Vivaldi, Bodin de Boismortier, au total, 17 pièces sont à déguster, interprétées aux violone et violoncelle d’amour, pardessus de viole et théorbe. Un avant goût du 8e festival des instruments d’amour, qui se tiendra à partir du 23 octobre à la Souterraine.

 
Philippe Foulon, Marie Nouhaud et Jean-Pierre Nouhaud lors de l'enregistrement de l'album "Phénix" au musée de Guéret au printemps 2018. / © Marielle Camp - France 3 Limousin
Philippe Foulon, Marie Nouhaud et Jean-Pierre Nouhaud lors de l'enregistrement de l'album "Phénix" au musée de Guéret au printemps 2018. / © Marielle Camp - France 3 Limousin

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Le prix Maison Rouge à Biarritz

Les + Lus