Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est à Guéret ce vendredi 21 août

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annaick Demars

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est à Guéret ce vendredi 21 août. Au programme de sa visite qui doit durer 5 heures: une table ronde sur l'offre de services publics mais aussi l'inauguration de la nouvelle plate-forme régionale de fabrication de passeports.

Bernard Cazeneuve est arrivé ce vendredi 21 août dans un hélicoptère de la gendarmerie pour une visite de 5 heures dans la préfecture creusoise. Au programme: une visite de la caserne Bongeot, une table ronde "sur les partenariats développés avec la gendarmerie, la police nationale, les chambres consulaires et le ministère de la culture".

Bernard Cazeneuve doit également inaugurer la nouvelle plate-forme régionale de fabrication de passeports qui a ouvert en avril 2015. Enfin, une seconde table ronde concernant "l'offre de services publics", sujet sensible dans le département est également prévue


LES AGRICULTEURS S'INVITENT




Une cinquantaine d'éleveurs affiliés au syndicat agricole majoritaire FDSEA attendaient Bernard Cazeneuve devant la gendarmerie de Guéret avec des remorques de fumier. Le ministre s'est engagé à les rencontrer. Des agriculteurs qui ont prévenu qu'à chaque visite de ministre en Creuse, ils se "feraient entendre".
Reçus par le ministre, ils se sont déclarés "plutôt satisfaits", Bernard Cazeneuve les ayant informé de l'augmentation des enveloppes de prise en charge pour les éleveurs en difficulté, une annonce qui devrait être faite ce soir le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Le Limousin devrait faire partie des régions concernées, d'après notre équipe présente à Guéret.

LA CREUSE PLEBISCITEE PAR LE GOUVERNEMENT ?


Et les occasions ne devraient pas manquer puisque la Creuse sera très fréquentée par le gouvernement dans les jours qui viennent. Selon le député socialiste Michel Vergnier, Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation devrait passer par la Creuse le 4 septembre, tout comme le secrétaire d'Etat aux anciens combattants Jean-Marc Todeschini qui devrait, lui, assister à une cérémonie trois jours plus tard à Maisonnisses en hommage à douze maquisards d'une vingtaine d'années qui avaient été exécutés dans le Bois du Thouraud en septembre 1943