La ressourcerie de Mailhac-sur-Benaize en Haute-Vienne transformée provisoirement en lieu de création

© André Abalo. France 3 Limousin
© André Abalo. France 3 Limousin

Vingt étudiants de l'ENSA, l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges, ont créé leurs propres installations dans ce lieu où les vieux objets abandonnés ont trouvé une nouvelle utilité. 

Par Alexandra Filliot

Au programme de ce lundi 2 mai, un cours peu ordinaire pour des étudiants en deuxième année à l'ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges). Ils étaient une vingtaine à se rendre dans la ressourcerie Maximum de Mailhac-sur-Benaize en Haute-Vienne avec un objectif : créer des installations en plein-air, à partir des vieux objets.

Au premier regard, le visiteur ne voit qu'un vulgaire tas d'ordures, des déchets rebutants et sans utilité. Mais pour ces étudiants en art, ce lieu ressemble plutôt à une caverne d'Ali Baba. 
© André Abalo. France 3 Limousin
© André Abalo. France 3 Limousin

Après la collecte, place à la création. Les étudiants transforment, détournent, inventent, s'expriment. Avec, parfois, des résultats surprenants. Mais à peine créées, les installations sont démontées : il ne restera de ce travail qu'une simple photo, unique témoignage du passage de ces jeunes artistes dans la ressourcerie. 

L'ENSA à la ressourcerie de Mailhac-sur-Benaize
Un cours peu ordinaire pour vingt étudiants en deuxième année à l'ENSA, l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges. Délocalisés dans la ressourcerie Maximum de Mailhac-sur-Benaize, ils ont travaillé sur des installations en plein-air, à partir de vieux objets.  - France 3 Limousin - Reportage de France Lemaire et André Abalo. Montage : Chantal Cogne

Intervenants dans ce reportage à Mailhac-sur-Benaize (87) : Anyssia, Nour, Antoine et Clorinde Corranotto, enseignante "performance et installation" à l'ENSA Limoges.

Sur le même sujet

Mag Basque : Enfants juifs en Pays basque 1940-1945

Les + Lus