• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Paiement par chèque ? Circulez y'a rien à voir !

A partir du 20 mai 2019, il ne sera plus possible d'acheter son billet de train dans certaines petites gares avec des chèques ou des chèques vacances. C'est ce qu'à découvert un usager de la gare de Saint-Sébastien en Creuse.

Par Cécile Gauthier

Samedi dernier, en allant acheter leurs billets au guichet de la gare de Saint-Sébastien en Creuse, les usagers ont découvert une nouveauté. Une affichette, qui précise qu'à compter du 20 mai 2019, la SNCF n'accepte plus ici ni chèque, ni chèque vacances. Une bien mauvaise surprise pour eux, car ici, justement, on utilise souvent ces moyens de paiements.

Renseignements pris auprès de la SNCF, cette mesure fait suite au renouvellement du matériel de caisse, avec des lecteurs plus sécurisés contre les chèques en bois. Du matériel couteux dont les petites gares ne seront pas équipées. Et puis, suite à la fusion des régions, il n'y a désormais plus qu'une seule caisse de traitement des recettes pour la nouvelle aquitaine, à Bordeaux... La SNCF a donc rationalisé, autrement dit réduit ses coûts.

Il faudra désormais aller à La Souterraine, si on veut payer ses billets par chèque.Mais le collectif n'a pas dit son dernier mot : il compte bien mettre le sujet sur la table du comité de ligne qui doit se réunir à La Souterraine, d'ici 15 jours.
 
Plus de chèque dans les petites gares
C'est une page qui se tourne......A partir du 20 mai 2019, il ne sera plus possible d'acheter son billet de train dans les petites gares avec des chèques. C'est ce qu'a découvert un usager de la gare de Saint-Sébastien en Creuse..Dans cette commune où les habitants et les élus se sont largement mobilisé pour maintenir leur gare, cette nouvelle disposition a du mal à passer. Lieu : Saint-Sébastien (23) puis La Souterraine (23) Intervenants : Bertrand Giraud (usager et président du CODEGASS), Reportage : Marielle Camp, mathieu Dgremont, Antonio Dos Santos

 

Sur le même sujet

Toutes dernières heures de travail avant la fermeture définitive de l'usine France Tabac à Sarlat

Les + Lus