Des anciens cadres de la SAFT jugés pour mise en danger d'autrui à Angoulême

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux .

Le tribunal correctionnel d'Angoulême a examiné hier après midi le cas de 5 cadres de la SAFT de Nersac  Un procès très attendu par les anciens salariés.

5 cadres de l'ex SNB, une branche de la SAFT de  Nersac devaient répondre de mise en danger d’autrui par personne morale, par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence. En clair, il leur est reproché d’avoir exposé des salariés au cadmium, un métal toxique entrant dans la fabrication des batteries, sans avoir pris assez de précautions.
 Ce sont des anciens salariés et la CGT qui se sont constitués parties civiles et quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées devant le tribunal en guise de soutien aux salariés et particulièrement à l'un d'entre eux mort des suites d'un cancer provoqué selon ses proches par l'exposition au cadmium. 
Le jugement a été mis en délibéré au 12 janvier.
 Reportage de Bruno Pillet, Cécile Landaiset Julien Deba :
durée de la vidéo: 02 min 06
Les salariés de la SAFT manifestent

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité