• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La mère de famille qui avait poignardé ses enfants à Bressuire est déclarée irresponsable

Le drame s'était déroulé dans ce lotissement de Bressuire en novembre 2016. / © Francetv,
Le drame s'était déroulé dans ce lotissement de Bressuire en novembre 2016. / © Francetv,

La mère de famille qui avait reconnu avoir poignardé ses deux enfants en novembre 2016 à Bressuire ne comparaîtra pas devant la cour d'assises. Elle a été déclarée irresponsable ce mardi la Chambre de l'instruction de la Cour d'Appel de Poitiers.

Par Valérie Prétot


Rim, 44 ans était incarcéré depuis le drame mais elle ne comparaîtra pas devant les assises.
La chambre d'instruction de la Cour d'Appel de Poitiers a déclaré irresponsable, la mère de famille qui a avoué en novembre 2016 avoir poignardé ses deux enfants.

Les juges ont reconnu la mère de famille coupable de meurtre et de tentative d'homicide sur ses enfants mais ils ont admis qu'elle était atteinte au moment des faits de troubles ayant aboli son discernement


Ce matin, cette femme de 44 ans a tenté d'expliquer son geste aux magistrats : "Je pensais que j'étais poursuivi par un gang, je voulais les emmener en sécurité avec moi dans l'au-delà" 
 

Le drame s'était déroulé à Bressuire dans les Deux-Sèvres

Le 10 novembre,  les sapeurs pompiers interviennent à  Noireterre pour un accident de voiture. Ils découvrent  alors la conductrice, dans un état "d’extrême agitation"  bien que physiquement indemne.

Elle avoue à ses secouristes qu’elle vient de poignarder ses deux enfants.
L'aîné âgé de 8 ans est découvert mort à l'arrivée des secours, son petit frère de 5 ans a, quant à lui, été très grièvement blessé, il est transporté dans un état critique à l'hôpital de Poitiers. Il survivra.
La mère de famille avait donné 11 et 27 coups de couteau à ses deux fils.

La mère avait alors été hospitalisée dans un service de psychiatrie.

Ce matin l'audience a surtout été marquée par un débat d'experts. Trois d'entre eux plaident pour l'abolition du discernement tandis qu'un quatrième retient l'altération du discernement.

Tanguy Scoazec et José Sousa ont assisté à l'audience.

Intervenants : Me Patricia Coutand, Avocate de Rim B; Me Lee Takhedmit, Avocat du père et du fils survivant.
La mère de famille qui avait poignardé ses enfants à Bressuire est déclarée irresponsable

 

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus