Deux-Sèvres : des dizaines d'arbres déchiquetés par le vent à Ardin

Publié le
Écrit par C.Hinckel et D.Laveau

Un fort coup de vent très localisé s'est abattu hier lundi 28 décembre dans des bois de la commune d'Ardin dans les Deux-Sèvres. Le vent s'est engouffré dans un couloir de 50 mètres de large environ, détruisant tout sur son passage.

Ce matin, les riverains et le maire de la commune n'en reviennent toujours pas et arpentent avec tristesse les parcelles de bois endommagées par le coup de vent. Des arbres déchiquetés, couchés, déracinés, les dégâts sont très impressionnants. Ils sont concentrés dans un couloir d'une cinquantaine de mètres. Plusieurs dizaines d'arbres, des chênes, des aulnes mais aussi des frênes têtards, ces arbres emblématiques du Marais Poitevin ont été couchés par le vent. Certains d'entre eux étaient centenaires et très imposants. 

Les troncs ont été déchiquetés et les racines sorties de terre par la violence des bourrasques accompagnées de grêle qui s'est abattu hier lundi 28 décembre à la mi-journée sur cette portion de territoire située à la limite des communes d'Ardin et de Fenioux.

Les riverains qui ont découvert l'étendue des dégâts après avoir subi les intempéries parlent de "mini-tornade". Le vent a soufflé avec des pointes atteignant  80 à 90 km/h. 

Les parcelles de bois détruites par les intempéries étaient situées pour partie en limite de pâturages. Elles appartiennent à des propriétaires privés que la mairie de la commune va devoir contacter pour les avertir des dégâts. Un énorme travail de nettoyage et de déblaiement va devoir ensuite être effectué.

Jean-Pierre Rimbeau, le maire d'Ardin, indique qu'aucun autre dommage n'a été constaté dans la commune en dehors de ces dégâts matériels. Il se dit soulagé qu'aucune maison ne se soit trouvée dans la zone où le vent est passé et qu'aucune victime ne soit à déplorer.