Deux-Sèvres : un sommet du plessage dans le Bocage

Le département accueillait cette semaine les rencontres européennes du plessage. Cette technique qui permet de créer une haie naturelle avec des arbustes tressés revient au goût du jour. 
La technique du plessage connaît aujourd'hui un regain d'intérêt.
La technique du plessage connaît aujourd'hui un regain d'intérêt. © M. Ptak, France 3 Poitou-Charentes
Savez-vous plesser une haie ? 

Ceux qui connaissent et pratiquent cette technique ancestrale se sont réunis cette semaine au Pin (Deux-Sèvres). 

Venus d'Europe du Nord et de plusieurs régions de France, les participants ont échangé leur savoir-faire sur cette méthode qui consiste à entrelacer des arbustes pour constituer des haies naturelles.

"Un peu à la manière d'un panier" résume Arnaud Deflorenne ; il s'est pris de passion pour le plessage lors d'un chantier auquel il participait dans les Flandres il y a cinq ans. 

Nées à l'époque de Jules César, très répandues au Moyen-Age, remplacées par les fils de fer barbelés au début du XXè siècle, les haies plessées connaissent aujourd'hui un regain d'intérêt.

Il faut dire que la technique ne manque pas d'atouts, ce que ne manquent pas de rappeler les plesseurs convaincus.  

"Une haie plessée va permettre de récupérer beaucoup de bois, du bois de chauffage", explique Etienne Berger, le directeur de l'association "Bocage pays branché".

Ça va permettre aussi d'étoffer la haie, de rapporter de la lumière et de favoriser l'installation des oiseaux et des insectes 

Deux-Sèvres : un sommet du plessage dans le Bocage








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société nature sorties et loisirs agriculture économie tradition ruralité