Ehpad - Que vaut le trophée publié par Maison de Retraite Sélection ?

Publié le

La société d'édition MDRS (Maison de Retraite Sélection) décerne chaque année depuis 15 ans les bons points aux EHPAD grâce à son palmarès dont le nouveau lauréat est celui de Melle, dans les Deux-Sèvres. Comment travaillent ces inspecteurs ? Sont-ils réellement indépendants ?

Jour de félicité dans la résidence "les jardins de la Beronne" à Melle (79), distingué meilleur Ephad de France dans le palmarès 2021-2022 de MRDS (Maison de Retraite Sélection).

En marge de cette distinction, il est écrit que les prestations et le cadre de cet Ehpad sont "parfaits". Quant aux points négatifs, il n'y en a tout simplement aucun.

À lire le palmarès, on aurait même presque envie de vieillir un peu plus vite afin de profiter dès maintenant de ces bâtiments "relookés" où sont proposées des prestations XXL avec "des lieux de vie multiples et axés sur le bien-être : grand restaurant, salon d’accueil, salle d’animations, salons d’étage, salon de coiffure, balnéo, salle de kiné, etc."

Tout cela est-il trop beau pour être représentatif de la situation des Ehpad en France ? Le scandale Orpéa étant encore dans toutes les mémoires, on peut légitiment se poser cette question.

D'autant que ce palmarès tombe à point nommé pour remettre un peu de positif dans le monde de la dépendance vieillesse. Est-ce son objectif ? 

La réponse est oui.

D'ailleurs MDRS ne s'en cache pas. Voici ce que l'on peut lire dans la déclaration d'intention publiée sur son site internet : "Si les disparités sont encore nombreuses, si l'humanisation de certains lieux est à revoir, si des manques de personnel existent, la vision, que nous en avons est cependant très éloignée de l'image que la presse et les médias relaient régulièrement, et que la majorité des français s'en font."

Nous redorons le blason des Ehpad parce que nous pensons que c'est la vérité. Sinon, on ne le ferait pas

David Jacquet, directeur et fondateur de MDRS

Le fondateur et directeur de MDRS, David Jacquet, précise : "Nous redorons le blason des Ehpad parce que nous pensons que c'est la vérité. Sinon, on ne le ferait pas. Depuis la réforme de 2002, les mouroirs ne sont plus des mouroirs. Les progrès d'accueil et de soins sont réels". 

Réhabiliter l'image des Ehpad

L'image des Ehpad, qui serait - selon le site de MDRS - faussée par les médias accusés de faire des reportages "toujours plus trash", doit donc être réhabilitée.

C'est pourquoi le palmarès de MDRS n'est pas un classement. Seuls les meilleurs établissements sont distingués. Ce qui en fait une vitrine idéale du monde des Ehpad et autres résidences services (médicalisées ou non).

Pour autant, le travail des inspecteurs de MDRS se fait dans le plus grand sérieux, sous couvert de visites anonymes, comme nous le confirme Nathalie Bossy, directrice de la résidence seniors Les Senioriales à La Rochelle : "On ne sait pas quand ils viennent. Ils doivent sûrement se présenter comme une personne qui se renseigne pour un parent. Même après la visite, ils ne disent pas qu'ils travaillent pour MDRS. Moi, ça ne me gêne pas. On n'a rien à cacher", déclare-t-elle dans un grand sourire.

Quels sont les critères du classement ?

Le palmarès de MDRS se base donc exclusivement sur la qualité des infrastructures et sur le choix des services proposés aux résidents dans des Ehpad neufs ou réhabilités. "Ce que nous notons, c'est ce que le résident paie", souligne David Jacquet.

En revanche, il ne prend pas en compte la qualité des soins ni la qualité d'accompagnement. "Cela dépasse nos compétences", admet MDRS sur son site internet.

Il est donc logique qu'avec ces critères, le palmarès décerne les meilleurs notes aux Ehpad privés dont les tarifs sont souvent supérieurs à la moyenne. Illustration avec le vainqueur du palmarès 2021-2022, Les jardins de la Beronne, à Melle (79), qui propose des prestations à partir de 2.453 € / mois, ou avec le troisième meilleur Ephad de l'année, celui de la résidence Charles d'Orléans, à Cognac (16) avec un tarif de base de 2.416 € / mois.

"Ça veut dire qu'on n'a pas travaillé pour rien lors des travaux effectués ces dernières années", se félicite Marie-Pierre Dubois, la directrice de Charles d'Orléans. "Ça valorise aussi les équipes et le travail quotidien auprès de nos résidents".

Mais un autre palmarès, celui du meilleur rapport qualité/prix permet de connaitre des établissements moins prestigieux mais tout aussi sérieux, à l'instar de la résidence service Les Sénioriales, à La Rochelle dans le quartier Fétilly, troisième du classement.

Il faut savoir qu'aujourd'hui 39% des résidents d'Ehpad peuvent financer seul, leur séjour.

Ce qui nous guide, c'est la question de savoir si nous confierions nos propres parents à cet établissement

David Jacquet, directeur et fondateur de la MDRS

Le palmarès de MDRS est donc à la fois fiable et limité. Vitrine de ce qui se fait de mieux en terme d'infrastructures et de services proposés, il lui manque toutefois les retours d'expériences des résidents et de leur famille pour être vraiment complet. L'idée est lancée...