Le Marais Poitevin sauve sa saison touristique

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.P avec Alain Darrigrand

Avec la crise sanitaire, le Marais Poitevin s'attendait à vivre une saison touristique catastrophique. S'il n'est pas parvenu a réaliser des chiffres identiques aux années précédentes, il sauve sa saison grâce à une clientèle française.

Nadia Robelin, batelière dans le Marais Poitevin a retrouvé le sourire. Elle vient de sauver sa saison touristique. 
Il y a trois mois, elle faisait part de son désarroi et redoutait pour la première fois de sa carrière, un désastre économique engendré par la crise sanitaire.
A l'heure du bilan de l'été, elle affiche son optimisme. En juillet et août, la fréquentation de l'embarcadère a augmenté de 20%.

C'est une saison qui nous redonné le sourire, c'est une saison extrêmement satisfaisante particulièrement en juillet et août, en juin malheureusement la météo n'a pas été de la partie,
-Nadia Robelin, batelière 

Mais le confinement a tout de même eu un impact sur le bilan économique des professionnels du tourisme.

Les restaurateurs 

Le Marais Poitevin, fermé jusqu'en juin, a enregistré un manque à gagner de 25%. Pour certains commerçants, le rattrapage est impossible.
Une restauratrice de Coulon annonce qu'elle perdra un quart de son chiffre d'affaires malgré un record d'affluence cet été et la générosité de ses clients.
« Ils ont dépensé plus d'argent, je pense qu'ils ont fait un peu d'économie. Le confinement a fait faire des économies aux gens donc ils ont pris des apéritifs et ils ont fait des tables plus larges que d'habitude», constate Christelle Gauthier, gérante du restaurant l'Atelier Gourmand à Coulon.

Les campings


Avec la fermeture des frontières Grégory Daviau craignait le pire, pourtant son camping quatre étoiles situé au cœur du marais, tire lui aussi son épingle du jeu.
« Habituellement on est rempli sur l'ensemble de la saison, on doit être à 40% d'anglais, cette année si on en a eu 5% c'est le grand maximum, malgré tout on a bien rempli parce que les Français au lieu d'aller à l'étranger sont restés en France » 
Les touristes français semble avoir apprécié le tourisme vert, dans un département peu touché par le coronavirus. Un présage prometteur selon le directeur de l'Office de tourisme.
« Le marais va devoir travailler fortement pour développer cette offre de randonnées pédestres et cyclos, il faudrait travailler notamment sur tout ce qui est tourisme nature d'observation des oiseaux, toute une gamme de produits qu'il va falloir enrichir de manière à coller aux attentes du public», avertit Thierry Hospital, Directeur de l'office de tourisme de Niort Marais Poitevin.
Reportage d'Éric Vallet, Pierre Lahaye et Maud Coudrin :