• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mort d’Emiliano Sala : le joueur et son pilote intoxiqués au monoxyde de carbone avant le crash de leur avion

Cérémonie d'hommage à Emiliano Sala - Stade René Gaillard - Niort (23/01/2019) / © E.Pollet - MaxPPP
Cérémonie d'hommage à Emiliano Sala - Stade René Gaillard - Niort (23/01/2019) / © E.Pollet - MaxPPP

Un nouveau rapport d’expertise du bureau d’enquête britannique (AAIB) indique qu’Emiliano Sala et le pilote de leur avion qui s’est écrasé en mer le 21 janvier 2019, ont été asphyxiés au monoxyde de carbone avant le crash de leur appareil.

Par Lionel Gonzalez

C’est près de sept mois après le drame que de nouveaux éléments sont publiés et apportent des éclaircissements sur les circonstances du drame qui a coûté la vie à l’ancien joueur du FC Nantes et le pilote qui le transportait jusqu’à Cardiff. Il rejoignait, son nouveau club de Cardiff au Pays de Galles. Le footballeur italo-argentin avait joué une saison aux Chamois Niortais en 2013-2014.

Le rapport indique que « les tests toxicologiques sur le sang du passager ont montré une carboxyhémoglobine (COHb) avec un niveau de saturation de 58%. COHb est le produit de combinaison du monoxyde de carbone (CO) dans l'hémoglobine, la molécule protéique transportant l'oxygène contenue dans les globules rouges. »

Il ajoute que « Le CO est un gaz incolore et inodore produit par la combustion incomplète de matériaux contenant du carbone. Il se combine facilement avec l'hémoglobine dans le sang ». Cela a donc pour effet de diminuer le transport de l’oxygène et a donc, produit une intoxication. Au-delà du 50% de COHb dans le sang, une perte de conscience ou un arrêt cardiaque peux être potentiellement fatal.
Le rapport indique aussi que « dans ce type d’aéronef, le cockpit n’est pas séparé de la cabine. Il est donc probable que le pilote aurait également été affecté dans une certaine mesure par une exposition au monoxyde de carbone. »
 

A lire aussi

Sur le même sujet

En Béarn, les producteurs de miel limitent les dégâts

Les + Lus