Niort : les bénéfices du sport sur prescription médicale

© Maxppp
© Maxppp

Pour lutter contre la sédentarité, les médecins peuvent prescrire depuis un an, une activité physique adaptée à la pathologie et aux capacités physiques de chacun. Nous avons suivi un couple de Niortais qui a repris une activité physique grâce à la nouvelle loi.

Par Christine Hinckel

La loi entrée en vigueur le 1er mars 2017, autorise les médecins à prescrire des séances d'activité physique adaptée dans le cadre d'une consultation "normale". Les frais d'inscription en revanche sont à la charge des patients, le plus souvent en ALD (affection de longue durée).
Reprendre seul une activité physique peut être compliqué et peut même entraîner des complications si elle n'est pas adaptée. C'est pourquoi, l'encadrement par un professionnel se révèle la meilleure solution. Le but n'est pas devenir un grand sportif mais d'apprendre à refaire, sans danger, des mouvements dont on avait perdu l'habitude et d'arriver à se sentir mieux dans la vie quotidienne.


"Une meilleure espérance de vie"

Parvenir à monter un escalier sans être essouflé et pouvoir diminuer le nombre des médicaments, pour des personnes souffrant de maladies chroniques, voilà autant de petites victoires pour se sentir mieux et mieux préparer l'avenir.
"L'activité sportive apporte une meilleure espérance de vie. Sortir de la sédentarité, c'est faire de l'activité physique pour lutter contre les maladies choniques, parfois graves, mais c'est aussi se prévenir des pathologies du lendemain" affirme Emmanuel Zaccheo, médecin du sport à Niort.
Avec de la persévérance, les patients qu'ils souffrent d'hypertension, de cholestérol, de diabète ou d'arthrose, constatent tous une amélioration. C'est le cas d'Agnès Goujon, une retraitée de Niort qui s'est inscrite dans une salle de sport sur prescription de son médecin : "Je vais mieux pour tout ce qui est douleur articulaire. J'ai retrouvé de la mobilité et j'ai aussi moins mal" nous confie-t-elle.

A Niort, nous avons suivi des retraités à qui des séances avec une enseignante en activité physique adaptée ont été prescrites. Ils n'y voient que des avantages.
Un reportage d'Antoine Morel, Thomas Chapuzot et Jennifer Russeil :
Sport et santé


 

Sur le même sujet

Sur la route du Tour de France, début des travaux en urgence à Gourette (Béarn)

Les + Lus