• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Niort : le Canard Enchaîné révèle que le président de la Macif a augmenté son salaire de 62,5%

Alain Montarant, le président de la Macif. / © Maxppp
Alain Montarant, le président de la Macif. / © Maxppp

L'information a du mal à passer à la Macif à Niort. Le Canard Enchaîné révèle ce matin que son président, Alain Montarant, a vu son salaire augmenter de 62,5% en décembre dernier. Une nouvelle qui choque les employés à qui on propose 0% d'augmentation de salaire.

Par Christine Hinckel

Selon le Canard Enchaîné, le président de la Macif toucherait désormais un salaire de 260 000 euros annuels contre 160 000 auparavant. Cette augmentation de salaire lui a été accordée lors du conseil d'administration du 18 décembre qu'il présidait lui-même. 

Le journal satirique indique qu'Alain Montarant touche par ailleurs une indemnité de 121 623 euros versée par OFI Asset, une filiale de la Macif spécialisée dans le conseil en management dont il est également le patron.  Soit près de 400.000 euros de revenus au total, affirme le Canard Enchaîné.

Pour Alain Montarant, qui s'est exprimé dans les colonnes du journal, cette augmentation serait la récompense de ses efforts de gestion à la tête de la mutuelle :

"Le conseil d'administration a voulu saluer la bonne gestion" répond-il.


Les salariés de la mutuelle, eux, crient à l'injustice alors qu'aucune augmentation de salaire ne leur est accordée par la direction malgré les très bons résultats enregistrés par l'entreprise depuis quelques années. Lors de la Négociaton Annuelle Obligatoire (NAO) qui vient de débuter, la direction "propose 0% d'augmentation générale" explique Fabrice Kalifa, le secrétaire national CGT à la Macif.

"Dans ce contexte, les salariés sont extrêmement choqués" affirme-t-il "à partir du moment où les dirigeants lissent leurs salaires, ils le font par le haut et quand on parle de la masse des salariés, on le fait plutôt par le bas."


Fabrice Kalifa ajoute que cette information, "si elle est vérifiée, est d'autant plus choquante" qu'elle est révélée alors qu'un nouvel accord d'entreprise vient d'être signé actant une baisse des salaires à l'embauche et une augmentation du temps de travail de 31,30 heures hebdomadaires à 35 heures, seulement partiellement compensée.
Suite à ces révélations, la CGT a décidé d'appeler les salariés à la grève le 28 janvier prochain.

Une décision assumée pour le groupe Macif

Ce soir, la direction de la Macif a réagi dans un communiqué en indiquant que "le Conseil d’Administration du 18 décembre 2018 s’est prononcé sur l’indemnisation des administrateurs et du Président du groupe Macif sur proposition du comité des rémunérations. Ce comité, présidé par une personnalité extérieure au Groupe, avait approuvé collégialement la décision proposée".
La direction du groupe Macif poursuit en évoquant les raisons qui, pour elle, ont conduit à cette décision :
-Depuis 2012, date de la mise en place de la grille d’indemnités des administrateurs, aucune évolution n’avait été apportée ;
-Un comparatif des rémunérations des dirigeants des groupes mutualistes relevant du code des assurances a mis en exergue un écart de la rémunération du Président à situation comparable ;
-Les résultats de la stratégie mise en oeuvre depuis 2015 ont généré une dynamique positive de développement du groupe et de son sociétariat ainsi que des transformations majeures ;
-L’élargissement des responsabilités du président, qui s’exercent désormais sur un périmètre groupe élargi.
Le groupe Macif précise par ailleurs que le conseil d’administration du groupe Macif "statue en toute souveraineté et assume totalement ses décisions".

Le reportage d'Elodie Gérard et François Bombard :
Le salaire du président de la MACIF augmenté de 62,5%
Reportage d'Elodie Gérard, François Bombard et Jean-François Morin Intervenants : Thierry Kalifa, secrétaire national CGT - Macif

 

Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus